Samsung Pay : vers une confrontation plus directe avec PayPal

Apps mobilesE-commerceE-paiementMarketingMobilitéSmartphones
samsung-pay-usa
4 7

Outre une ouverture à davantage de smartphones, Samsung Pay va pouvoir être implémenté sur les sites marchands aux États-Unis.

Qu’attendre de Samsung Pay en 2016 ? Une grande offensive aux États-Unis.

La disponibilité du système de paiement mobile va s’étendre à davantage de smartphones, au-delà des seuls modèles haut de gamme que constituent les Galaxy Note 5, S6, S6 Edge et S6 Edge Plus.

Autre nouveauté au programme : une intégration sur les sites Internet marchands, en tant qu’alternative à PayPal.

Sur ce dernier point, reste à voir quelles jonctions pourront être faites entre les achats en ligne et ceux réalisés dans les magasins « physiques ».

Coresponsable monde de Samsung Pay, Thomas Ko ne s’est pas aventuré sur ce terrain dans le cadre de son entretien avec Reuters.

Tout au plus a-t-il assuré que Samsung Pay était « le système de paiement mobile le plus accepté aux États-Unis » depuis son lancement sur place le 28 septembre dernier.

Il faut dire que Samsung dispose d’un argument fort par rapport aux solutions concurrentes d’Apple et de Google : une technologie d’émulation des cartes à bande magnétique qui permet les transactions sans contact sur des terminaux de paiement anciens ou non mis à jour pour prendre en charge le NFC. Un atout sur le marché américain, où les cartes à peine commencent à peine à se diffuser.

En termes d’utilisation, on en restera au dernier pointage officiel réalisé fin octobre : sur les quatre premières semaines d’exploitation, Samsung annonce une moyenne de 8 transactions par utilisateur.

Un chiffre qui devrait augmenter avec l’ouverture à davantage de smartphones… y compris des modèles non équipés d’un capteur d’empreintes digitales (auquel cas il faudra utiliser la validation par code PIN).

Crédit photo : Tyler Olson – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur