Samsung Pay : Oberthur est dans la boucle pour l’Europe

Apps mobilesE-paiementMarketingMobilitéSmartphones
samsung-pay-oberthur

Le Français Oberthur accompagnera le lancement, en Europe, du service de paiement mobile Samsung Pay, en intégrant ses technologies sécurisées dans les Galaxy S6 et S6 Edge.

Oberthur accompagnera le lancement de Samsung Pay en Europe.

Le groupe français spécialisé dans la conception et la fabrication de solutions et de services de sécurité embarqués intégrera ses technologies dans les smartphones Galaxy S6 et S6 Edge. Il gérera de bout en bout ce dispositif de paiement mobile, de l’activation jusqu’à la gestion des transactions.

Le timing du déploiement en Europe n’est pas encore précis. Tout au plus nous annonce-t-on que la mise en service de Samsung Pay se fera « dans le courant de l’année », après une première incursion prévue aux Etats-Unis et en Corée du Sud.

Signe de cette arrivée imminente, le service Samsung Wallet, qui permet de regrouper tickets, billets de transport, cartes de fidélité ou encore bons de réduction, n’acceptera plus de nouveaux utilisateurs à compter du 30 juin prochain.

Les ambitions de Samsung dans le paiement mobile s’étaient véritablement illustrées au mois de février avec l’acquisition de LoopPay, entreprise américaine à l’origine d’une technologie de paiement mobile qui émule les cartes à bande magnétique, encore très utilisées outre-Atlantique.

Cette technologie est au coeur de Samsung Pay, en tant que brique complémentaire au paiement par NFC pour assurer la compatibilité avec un maximum de systèmes d’encaissement, notamment ceux anciens ou non mis à jour.

Côté utilisateur, la mise en place de Samsung Pay requerra de saisir les données d’une carte bancaire prise en charge (Visa, MasterCard et American Express aux Etats-Unis) ou de la prendre en photo.

La banque s’occupera des vérifications (par SMS, e-mail, téléphone ou encore application mobile), puis Oberthur prendra, en Europe, le relais pour configurer à distance la carte dans la puce NFC du smartphone.

L’authentification des utilisateurs passera par le capteur d’empreintes digitales, déjà exploité à l’heure actuelle par l’application PayPal. Samsung aurait développé une solution propriétaire certifiée par l’alliance FIDO (Fast IDentity Online) et chercherait à l’appliquer à d’autres usages que le paiement mobile ; par exemple l’Internet des objets, le salon numérique et les services en ligne (finance, e-commerce…).

Crédit photo : scyther5 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur