Samsung présente un module mémoire Flash record

Mobilité

La disponibilité d’une nouvelle technologie de mémoire NAND à 16 Gigabits n’est pas annoncée avant 2007.

Les ordinateurs troqueront-ils bientôt leur disque dur par de la mémoire Flash ? C’est l’ambition de Samsung qui a présenté une puce de mémoire Flash de type NAND (du nom de l’opérateur logique) de 16 gigabits (soit 2 Go). Certes, on reste loin des 40, 80 voire 100 Go qui équipent les ordinateurs portables actuels (le double pour les machines de bureau). Mais Samsung prévoit de fabriquer des modules de 32 Go qui permettraient de conserver l’équivalent de 8 000 fichiers MP3 ou une vingtaine de films MPEG-2 (DVD) environ.

Le groupe sud-coréen prévoit de lancer fin 2006 la production de cette nouvelle génération de mémoire gravée en 50 nanomètres (à comparer aux 90 nm des dernières génération de processeurs). S’il semble un peu prématuré de vouloir équiper les ordinateurs portables des futures puces de Samsung, celles-ci répondront parfaitement aux besoins des baladeurs numériques, téléphones mobiles et autres appareils photos numériques, dont les besoin en espace de stockage ne cessent d’augmenter.

Un marché de 10 milliards de dollars

Avec 60 % du marché mondial de la mémoire NAND, Samsung est le leader incontesté. Loin devant son concurrent le plus direct Toshiba qui détient 28 %. Samsung estime avoir 6 à 12 mois d’avance technologique. Mais la concurrence s’organise. Intel, leader sur le marché de la mémoire Flash de type NOR, n’a pas caché ses ambitions dans le domaine. Et AMD serait en pourparlers avec Infineon. Il faut dire qu’avec un potentiel de plus de 10 milliards de dollars en 2005, selon l’institut Dataquest, le marché de la mémoire NAND est attractif.

(Article modifié le 13 septembre 2005.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur