Samsung Série 7 : un monobloc puisqu’il le faut

Mobilité
Samsung Series 7 All-in-One

Il y a de l’idée, mais peu de conviction. Samsung adopte une stratégie attentiste et suit la timide marche en avant des ordinateurs monoblocs, qu’incarne le dénommé Série 7, machine résolument orientée grand public.

Le tout-en-un reprend du poil de la bête à l’approche des fêtes de fin d’année. A défaut d’imprimer la cadence, Samsung suit le mouvement et y va de son ordinateur monobloc à écran tactile. Mal défini, son coeur de cible reste le grand public, que l’iMac d’Apple n’a pas encore conquis.

Il est de ces passages obligés pour le gros des constructeurs, aussi réfractaires soient-ils à l’idée de bouleverser leurs plans pour toucher à tous les segments du marché.

Samsung est peut-être de ces acteurs majeurs trop obnubilés par des contentieux judiciaires à foison pour réellement se préoccuper d’un concept encore aux abonnés absents dans les foyers français.

Et pourtant, le constructeur coréen n’est assurément ni le premier, ni le dernier à se lancer sur le terrain miné des All-in-One, en l’occurrence avec le dénommé Série 7 700A3B.

HP, Sony et Lenovo l’ont déjà fait avant lui, quand l’avenir s’annonce tout aussi florissant en nouveautés du genre.

Reste qu’aucun fabricant n’avance en première ligne ces étranges machines hybrides dédiées à un usage en qualité de postes fixes, mais dont l’interactivité tactile les prête volontiers au loisir comme à la consommation de contenus.

Solide gaillard de 23 pouces, le Série 7 cache toutefois une finesse de châssis aussi discrète que des ambitions commerciales difficiles à cerner.

Quoique Samsung a le mérite de distinguer clairement son offre de celle d’Apple. Windows 7 en version Home Premium 64-bit n’est pas pour prouver le contraire, d’autant plus que la dalle d’affichage glossy est plus souple que sur les produits Apple : elle s’incline à 90 degrés !

Sa résolution Full HD et ses 16,7 millions de couleurs parviennent à peine à éclipser un faible taux de luminosité fixé à 250 nits. De nombreuses tablettes font mieux sur ce point.

En revanche, ce temps de réponse de 5 millisecondes augure d’une expérience multimédia particulièrement plaisante. Samsung ne s’y trompe pas et en fait logiquement mention.

Avec des angles de vision à 160 degrés, ce monobloc est loin de casser des briques, mais il se prête idéalement à un usage familial ou tout du moins en petit comité… pas forcément d’entreprise, toutefois.

En dépit d’une configuration matérielle musclée (6 Go de RAM, disque dur 1 To à 7200rpm), le processeur monocoeur Intel Core i5 risque d’atteindre, plus tôt que tard, des limites insurmontables.

Son GPU intégré Intel HD Graphics et son offre logicielle limitée à quelques softs multimédia confirment une orientation grand public que Samsung n’a d’ailleurs jamais réfutée.

Disponible à compter du mois de décembre, cet ordinateur doté d’un lecteur / graveur DVD double couche s’affichera à 999 euros sur le site de son constructeur.

Sa connectivité inclura un lecteur de cartes mémoire, 5 ports USB (dont un à la norme 3.0) et une originalité : la présence de deux ports HDMI. L’un en entrée, l’autre… en sortie !

Samsung Series 7 All-in-One


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur