San Francisco devra débourser un million de dollars pour la réparation du réseau

Cloud

L’administrateur du réseau informatique qui refusait d’en rendre les mots de passe va coûter cher à la ville.

Le réseau FiberWAN de la ville de San Francisco est repassé sous le contrôle de la municipalité. Il était tombé entre les mains de Terry Childs, un ancien administrateur du réseau, qui en avait modifié tous les mots de passe.

Les documents envoyés par la ville dans le cadre de l’affaire de justice en cours à l’encontre de Terry Childs, établissent que la municipalité a dépensé environ 200 000 dollars dans ses travaux sur le réseau. La facture totale devrait atteindre un million de dollars.

“Nous travaillons avec nos consultants pour nous assurer que le contrôle du système entier est bien réparti entre plusieurs personnes et éviter ainsi qu’une telle chose se reproduise”, a déclaré Ron Vinson, un porte-parole du département des télécommunications et des services d’information, à la chaîne CBS. Ron Vinson a ajouté qu’il existe toujours des “éléments d’équipements non identifiés” sur le réseau mais “qu’il ne pense pas que le système soit vulnérable pour autant”.

FiberWAN supporte 60% du trafic de l’administration de la ville

N’ayant pas payé les cinq millions de dollars de sa caution, Terry Childs reste incarcéré. La caution moyenne pour les meurtriers présumés s’élève à un ou deux millions de dollars. Terry Childs est accusé d’avoir bloqué l’accès des administrateurs au réseau FiberWan après sa suspension par les officiels de l’administration. Le réseau supporte plus de 60% du trafic de la ville de San Francisco.

L’ancien administrateur réseau avait fini par rendre les mots de passe à l’issu d’une réunion secrète dans sa cellule de prison avec le maire de la ville, Gavin Newsome.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 12 septembre 2008 et intituléSan Francisco network repairs may cost $1m.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur