SanDisk invente le négatif numérique

Cloud

Proposer des cartes mémoire Flash à usage unique, tel est le pari tenté par SanDisk pour essayer de capter un marché d’utilisateurs allergiques au PC.

Pour ceux qui veulent franchir le pas de la photo numérique sans avoir à investir dans un ordinateur, ni même dans une imprimante, Sandisk va proposer la collection “Shoot & Store”. Il s’agit simplement de cartes à mémoire Flash non effaçables. Ainsi, chaque prise de vue enregistrée sur la carte l’est de manière définitive, tel un négatif ? ou une diapositive ? et constitue alors l’image originale à conserver. L’utilisateur achètera ainsi ses cartes Flash comme il achetait hier ses rouleaux de pellicules. Il ne conservera plus directement des films mais les petits boîtiers en plastique qui renferment les transistors, mémoire de l’image ainsi gravée.

Dans un premier temps, les modèles disponibles seront constitués des cartes Compact Flash (CF), SD et SmartMedia en version 32 Mo. Selon le fabriquant, cette taille mémoire permet de stocker 50 photos. Mais cela dépend en fait de nombreux paramètres liés à l’image : le format (JPEG, Tiff…), la taille (en millions de pixels) et le taux de compression (pour le JPEG). La gamme devrait évoluer vers d’autres types de cartes comme le Memory Stick Pro de Sony et le xD, et d’autres capacités (64 Mo).

Des supports (un peu) moins chers

Cette solution évite donc de décharger ses fichiers sur une unité de stockage, le disque dur de l’ordinateur essentiellement. Pour visionner les images, SanDisk proposera le lecteur de carte Digital Photo Viewer à brancher sur le téléviseur. Le constructeur invite également les photographes en herbe à imprimer leurs tirages à partir des bornes de développement automatique qui commencent à fleurir dans le monde. Naturellement, SanDisk met en avant les tarifs attractifs de ses cartes mémoire à usage unique : 15 dollars environ les 32 Mo tandis que les 64 Mo tourneront autour de 25 dollars. Un pari risqué puisque ces prix sont à peine plus faibles que ceux des cartes Flash réinscriptibles. Il est en effet possible de trouver des CompactFlash de 32 Mo à 20 euros, ou encore des modèles de 64 Mo à moins de 28 euros. Il est vrai qu’elles ne sont pas fabriquées par SanDisk.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur