Santé de Steve Jobs : la parole est au chirurgien

Mobilité

“Pronostic excellent pour Steve Jobs”, communique l’hôpital de l’université méthodiste de Memphis après son opération pour une greffe du foie.

Steve Jobs n’évoque plus sa santé. Désormais, c’est son médecin qui s’en occupe.

Avec la permission du patron d’Apple (mais dans le respect de la confidentialité des données entre le patient et le médecin), l’institut de transplantation rattaché à l’hôpital de l’université méthodiste (Methodist University Hospital) de Memphis dans l’Etat du Tennessee a diffusé un communiqué de presse portant sur l’opération de greffe du foie subie par le patron d’Apple.

Tout d’abord, le docteur James D. Eason, directeur de programme de cet insitut médical américain, confirme l’opération de transplantation réalisée en avril dernier avec la collaboration avec l’Université de Memphis.

Le PDG d’Apple était “le patient le plus gravement malade de la liste d’attente au moment où l’organe d’un donneur s’est trouvé disponible”, explique le chirurgien. “M. Jobs récupère bien et le pronostic est excellent.”

Autant d’informations qui devraient rassurer les troupes d’Apple, les investisseurs, les actionnaires et les fanas de la “marque à la pomme”. Steve Jobs devrait revenir aux commandes de la société d’ici la fin du mois. Il aurait été aperçu en début de semaine au siège social à Cuppertino (Californie).

Voilà une communication corporate singulière pour une firme IT : la publication d’un bulletin de santé de son big boss. Voilà un exercice susceptible de faire vibrer le cours du titre Apple à la Bourse et qui devrait en conséquence titiller la Securities and Exchange Commission (SEC), organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. En octobre, il avait déjà mené une enquête sur les conséquences (néfastes à l’époque) de rumeurs portant sur la santé de Steve Jobs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur