Sanyo, bientôt une filiale de Panasonic

Mobilité

Intéressé par la technologie de Sanyo sur les batteries rechargeables, Panasonic va mettre la main sur son compatriote avant la fin de l’année.

Les deux géants japonais de l’électronique, Panasonic et Sanyo parlent affaires. Le premier compte mettre la main sur le second pour en faire l’une de ses filiales. La rumeur sur cette alliance courait depuis quelques temps dans la presse, elle est aujourd’hui confirmée dans un communiqué conjoint des deux sociétés.

Panasonic et Sanyo ont effectivement entamé des discussions pour concrétiser leur plan sans préciser le montant de la future transaction. Les deux fabricants devraient parvenir à un accord avant la fin de l’année, fin décembre au plus tard.

Lors d’une conférence de presse, vendredi dernier, le P-DG de Panasonic, Fumio Ohtsubo, a justifié ce projet d’entrer dans le capital de Sanyo en affirmant que “pour assurer notre croissance à l’avenir, alors que la conjecture est très difficile, nous avons mesuré qu’il fallait un pilier de plus”.

Des technologies vertes chez Sanyo

Au-delà de la perspective d’élargir sa gamme de produits, Panasonic s’intéresse tout particulièrement à deux domaines de compétence chez son voisin, également établi dans la ville d’Osaska : sa capacité à fabriquer des produits écolo, respectueux de l’environnement et sans risque pour la santé des utilisateurs ainsi que sa technologie en matière de batteries rechargeables.

Un dernier domaine que Panasonic compte développer encore davantage après la transaction. Sanyo a d’ailleurs déjà pris un peu d’avance, d’après l’Agence France presse, le fabricant d’électronique est le chef de file sur le marché des batteries lithium-ion. Autre technologie prometteuse développée par Sanyo : les cellules photovoltaïques, qui permettent de produire de l’électricité à partir des rayonnements solaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur