Sanyo va entrer dans le giron de Panasonic

Cloud

Panasonic compte lancer, début 2009, une OPA sur Sanyo. Son objectif : utiliser les technologies “vertes” du groupe nippon pour enrichir sa gamme de produits.

C’est désormais officiel : après quelques semaines de discussions, le géant japonais de l’électronique a annoncé vouloir lancer une OPA (offre publique d’achat), dès la fin février 2009, sur son compatriote Sanyo. Panasonic devra ainsi débourser jusqu’à 800 milliards de yens, soit environ 6,4 milliards d’euros, pour mettre la main sur son concurrent. Ce qui en fera le plus important groupe d’électronique japonais, devant Sony et Hitachi.

Pour parvenir à cet accord, Panasonic a dû négocier avec les trois plus gros actionnaires de Sanyo : le groupe financier américain Goldman Sachs, détenteur de près de 29% du capital de Sanyo, et les deux banques nipponnes Daiwa Securities (29% du capital) et Sumitomo Mitsui (13%).

Panasonic a déclaré que “le renforcement de la structure financière et industrielle du groupe est une priorité de cette acquisition”. Le groupe japonais d’électronique compte ainsi, grâce au rapprochement avec Sanyo, réduire les coûts d’approvisionnement et les frais logistiques.

Panasonic fait le pari des produits écologiques

Grâce à cette acquisition, Panasonic souhaite avant tout compléter sa gamme de produits respectueux de l’environnement. Le Japonais compte ainsi profiter du savoir faire très porteur de Sanyo concernant notamment des technologies “vertes”, comme les cellules photovoltaïques, qui permettent de fabriquer de l’électricité à partir des rayonnements solaires.

Panasonic espère également se tailler une place de premier choix sur le marché des batteries rechargeables, où il compte quadrupler son activité. Sanyo est en effet le leader mondial des fabricants de batteries lithium-ion, jugées les plus aptes à être utilisées pour le fonctionnement des voitures hybrides.

“Certains se demandent pourquoi nous souhaitons nous rapprocher de Sanyo alors que l’environnement est si compliqué”, a déclaré Fumio Ohtsubo, le P-DG de Panasonic. “Je pense qu’il faut prendre des mesures ambitieuses pour notre croissance à une époque où de tels changements sont susceptibles de renforcer nos activités”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur