SAP confiant pour 2004

Cloud

Comme pour les autres fournisseurs informatiques, 2003 a été difficile pour le numéro 1 des progiciels de gestion intégrés, SAP. Mais 2004 s’annonce sous de meilleurs auspices.

Les uns après les autres, les fournisseurs informatiques font preuve d’optimisme quant à une reprise des investissements informatiques des entreprises en 2004. C’est aujourd’hui le tour du numéro 1 des progiciels de gestion intégrés (PGI), l’allemand SAP. “Nous pensons que 2004 illustrera la poursuite d’une tendance déjà observée au second semestre 2003, caractérisée par des signes clairs d’accélération du rythme des investissements en logiciels des entreprises”, a déclaré dans un communiqué le président du directoire, Henning Kagermann. SAP a ainsi annoncé tabler l’an prochain sur une hausse de 10 % de ses ventes de logiciels. L’éditeur a précisé que les marchés allemand et américain avaient déjà renoué avec la croissance, et ce dès le quatrième trimestre 2003. Les ventes de licences aux Etats-Unis ont ainsi augmenté durant cette période de 23 %, en dollars. La situation de la filiale française est en revanche plus délicate, ses résultats étant depuis plusieurs trimestres inférieurs à ceux du groupe. Résultat : Jeroen Bent, à la tête de SAP France depuis 1999, a été remplacé par Marc Alinat, qui vient de PeopleSoft. Sur l’ensemble de l’année 2003, SAP a réalisé un chiffre d’affaires de 8,93 milliards d’euros, en recul de 5 % par rapport à 2002. SAP précise que sa part du marché mondial, à 59 % fin décembre, a progressé d’un point en trois mois. Le groupe ajoute avoir gagné des parts de marché aux Etats-Unis sans fournir de chiffres précis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur