SAP prépare un outil de développement pour non-informaticiens

Cloud

Le leader des PGI s’intéresse de près aux outils de développement et prépare un produit utilisable par des non-informaticiens. Une initiative qui s’intègre dans son projet de plate-forme d’intégration NetWeaver.

Le n°1 des PGI, l’allemand SAP, élabore un environnement de développement dont la promesse est de permettre à des non-informaticiens de créer eux-mêmes les applications dont ils ont besoin. C’est ce qu’a annoncé Shai Agassi, l’un des dirigeants de l’éditeur, lors de Teched, manifestation annuelle consacrée aux innovations technologiques de SAP qui se tient à Las Vegas jusqu’au 12 septembre. Le projet, dont le nom de code est GUI machine, est bien avancé puisqu’un premier produit sera lancé le mois prochain. Il est associé à Netweaver, la plate-forme d’intégration d’applications de SAP, dont le concept et des premiers éléments ont été dévoilés en début d’année (voir édition du 17 janvier 2003). Rappelons-en la philosophie : elle est de proposer, à la fois pour les environnements J2EE et ?Net, une sorte de progiciel d’intégration, bâti à l’aide des standards des services Web, permettant de mieux aligner le système informatique d’une entreprise sur ses processus métiers. Ce qui signifie concrètement : faciliter l’interfaçage de modules applicatifs hétérogènes entre eux et avec de multiples sources de données. Quant au principe de GUI machine, il est fort simple : il s’agit de proposer aux experts métiers une interface graphique leur permettant de modéliser la logique d’un processus, les interfaçages entre les divers modules du système d’information, les flux de données… GUI machine génère ensuite automatiquement le code Java des interfaces et la documentation technique associée. Mais de l’aveu même de SAP, le code ainsi généré peut ensuite avoir besoin d’être revu par des techniciens expérimentés afin d’en améliorer les performances.

Accélérer l’adoption de Netweaver

SAP attend beaucoup de GUI machine. Selon Shai Agassi, compte tenu de son caractère séducteur pour l’utilisateur final, il incitera les entreprises à adopter l’environnement NetWeaver, lequel sera finalisé début 2004. Parmi les premiers clients de Netweaver, SAP cite Siemens qui l’emploie dans le cadre d’un projet relatif aux ressources humaines, ou encore Synopsis, éditeur de logiciels de conception de semi-conducteurs. Ce dernier a affirmé lors de Teched utiliser NetWeaver afin de consolider ses investissements informatiques autres que SAP. Autre annonce, toujours lors de Teched : la création d’un site dédié aux développeurs et la mise en place de programmes de soutien à leur intention. De tout ce qui précède, il ressort que l’un des objectifs majeurs de SAP pour les trimestres à venir est d’accélérer la diffusion de NetWeaver. Et il met toutes les chances de son côté en cherchant à la fois à plaire aux experts métiers et aux développeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur