SAP se rengorge de ses bons résultats

Cloud

L’éditeur allemand de PGI, SAP, réoriente sa stratégie. Ses produits devraient intégrer plus facilement les applications concurrentes. Par ailleurs, si SAP annonce un renforcement des liens avec certains partenaires, il cesse son alliance avec Clarify.

Les bons résultats enregistrés par SAP au cours de l’année 2000 lui permettent de tabler pour les neuf prochains mois de son exercice 2001 sur une progression de son chiffre d’affaires encore plus soutenue que les 23 % enregistrés sur l’ensemble de l’année 2000. Des résultats qui tranchent avec le reste de la profession qui souffre du ralentissement des dépenses informatiques des entreprises. Toutefois, la position très européenne de SAP, à la différence d’acteurs comme Ariba, Oracle, de Siebel et de i2 Technologies, très présents sur le territoire américain, lui ont effectivement permis d’être moins touché. Pour SAP, ce ralentissement est loin d’être négligeable. Selon Jeroen Bent, directeur général de SAP France, certains acteurs auront du mal à se relever et de citer en exemple le cas d’Ariba qui a déjà procédé à quelques licenciements.

Toutefois, malgré ces bons résultats, SAP éprouve le besoin de modifier quelque peu sa stratégie et d’opérer certains virages. MySAP en est le plus bel exemple. Exclusivement tourné vers des solutions SAP, le portail permettra désormais à des utilisateurs de se tourner vers des applications d’éditeurs concurrents. L’idée exprimée par SAP tient en deux mots : intégration ouverte. C’est-à-dire permettre à des applications différentes de communiquer entre elles. “Ce changement va nous permettre d’étendre notre offre à des sociétés nouvelles”, commente Pascal Brosset, directeur du développement de SAP France. L’objectif de SAP est d’intégrer pleinement les outils de la gestion de la relation clients, le supply chain management, mais aussi à la gestion du cycle de vie des produits (PLM pour Product Lifecycle management). Dès lors, les logiciels de CRM SAP sont ouverts à des back offices d’éditeurs concurrents.

SAP rompt son alliance avec Clarify

Dans cette optique de l’intégration ouverte, SAP prévoit de se renforcer sur les places de marché privées avec l’aide de Commerce One. L’éditeur de PGI entend en effet pleinement s’appuyer sur MarketSet ainsi que sur Entreprise Buyer avec les lancements des versions 2.0. Aujourd’hui, SAP dénombre 140 réalisations de places de marché à travers le monde, dont 50 sont effectives aujourd’hui.

Reste que si SAP renforce son alliance avec Commerce One, il rompt celle passée en mai 2000 avec la filiale de Nortel, Clarify (voir édition du 3 mai 2000). Ce partenariat consiste à intégrer les services de gestion de la relation clients de la division Clarify eBusiness de Nortel dans l’environnement mySAP.COM. Mais les deux acteurs semblent avoir développé deux produits devenus concurrents.

Pour en savoir plus : Le site de SAP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur