Sapphire 02 : les nouvelles orientations de SAP

Mobilité

L’éditeur allemand de progiciel SAP souhaite rester sur une phase de croissance malgré une situation économique générale peu favorable. Pour ce faire, SAP annonce son arrivée sur le marché des PME, ainsi que des allégements dans ses solutions. Plus légères, plus rapides, plus simples et moins onéreuses, les solutions SAP se veulent taillées pour faire face à la concurrence.

Si SAP annonce vouloir maintenir ses perspectives – une croissance d’environ 15 % de son chiffre d’affaires – pour 2002, l’éditeur allemand de PGI n’en a pas moins déclaré que les six prochains mois seront difficiles. Le co-président de son directoire, Hasso Plattner, a estimé que l’environnement restait en effet difficile dans l’industrie des logiciels, notamment aux Etats-Unis. Des perspectives que SAP entend bien contrer. Il a, il y a quelques temps déjà, annoncé qu’il réorganisait ses activités afin d’être plus compétitif. Suite à des performances décevantes dans les licences aux Etats-Unis (- 30 % au premier trimestre), le groupe allemand a décidé de réorganiser complètement son département commercial au niveau mondial et de créer deux nouvelles zones géographiques pour créer “des segments de marché plus homogènes”. SAP espère ainsi rationaliser ses activités et contrer le recul de ses ventes aux Etats-Unis.

A l’occasion de Sapphire 02, sa conférence des utilisateurs à Orlando, SAP a détaillé une série d’annonces et une nouvelle stratégie visant à faire accepter plus facilement ses logiciels par les entreprises. Pour cela, l’éditeur souhaite faciliter la mise en oeuvre de ses logiciels, mais aussi présenter des prix attractifs. Nos confrères de ComputerWorld cite à ce titre Hasso Plattner indiquant dans son discours d’ouverture vouloir retirer jusqu’à 50 % des fonctionnalités de sa suite d’application parce qu’elles sont devenues obsolètes. Et d’expliquer que cela permettra non seulement d’améliorer la vitesse générale d’exécution mais aussi de baisser le coût total.

Nouvelle cible : les PME

L’éditeur souhaite par ailleurs se renforcer sur le marché d’entrée de gamme. Il devrait sortir, pour le début de l’année prochaine, un progiciel de gestion intégré destiné aux PME dont le chiffre d’affaires se situe entre 30 et 70 millions d’euros. MySAP Business One couvrira des fonctions de comptabilité et d’analyse financière, mais aussi de gestion des ventes et du stock. Toutefois, la solution ne proposera pas de module de gestion de la relation client. C’est grâce au rachat de Top Manage Financial Solutions, un éditeur de PGI israélien, que SAP peut aujourd’hui proposer une offre PME, alors que l’éditeur était traditionnellement orienté grands comptes – avec sa suite intégrée Mysap.com qui intègre tous les produits et services du groupe pour couvrir les domaines du commerce électronique (voir édition du 18 mars 2002). Reste que le marché n’est pas exempt de concurrents et l’Allemand devra tenir compte de la main mise de Sage sur ce domaine ainsi que de l’arrivée récente de Microsoft (voir édition du 7 mai 2002).

SAP s’essaie au “sans-papier” avec Adobe

SAP annonce en outre un partenariat avec Adobe. La plate-forme e-business mySAP.com devrait intégrer les technologies Adobe Acrobat et Adobe PDF. “Notre nouvelle association avec SAP va permettre d’éliminer des processus papier très lourds qui déconnectent l’entreprise de ses employées, de ses fournisseurs et des clients qu’elle sert. Notre stratégie consiste à donner aux entreprises les outils dont elles ont besoin pour échanger les informations et communiquer plus efficacement en effaçant les frontières liées à l’organisation, aux terminaux et aux applications”, déclare Adobe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur