Sauvegarde en ligne : IBM s’offre Arsenal Digital

Cloud

Big Blue intègre les services d’un spécialiste de la sauvegarde et de la récupération de données.

Qui a dit que le stockage en ligne a la côte en cette fin d’année 2007, tant sur les segments grand public que professionnels ? Après le rachat d’eVault par Seagate fin 2006 et celui de Berkeley Data Systems par EMC en octobre 2007, IBM vient à son tour le mettre la main sur un spécialiste de la sauvegarde et de la protection de données. Le groupe a annoncé la semaine dernière le rachat de l’américain Arsenal Digital Solutions, pour un montant non communiqué.

Créée en 1998 et basée en Caroline du Nord, Arsenal Digital emploie une centaine de salariés pour un chiffre d’affaires annuel qui atteindrait environ 25 millions de dollars. La firme, qui revendique près de 3 400 clients (principalement des PME), édite plusieurs solutions pour la sauvegarde des données sur disques ou sur bandes. Elle offre également des services en ligne de sauvegarde des données stockées sur les serveurs, les PC et les ordinateurs portables des entreprises (ViaRemote), ainsi que des prestations de sauvegarde sur disques et bandes des données sauvegardées dans des centres d’hébergement externes.

Une fois l’opération finalisée, d’ici la fin du premier trimestre 2008, Arsenal Digital sera intégré à la branche “Business Continuity and Resiliency Services” (BCRS) d’IBM Global Technology Services. Le groupe adossera alors ses 150 centres d’hébergement et de récupération de données (recovery centers) aux 60 qui sont actuellement utilisés par Arsenal. Il compte utiliser Arsenal pour offrir des services de sauvegarde en ligne aux grands comptes, en complément de l’infrastructure de sauvegarde Tivoli Storage Manager qu’il offre déjà à plusieurs prestataires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur