SciviSum prédit la mort du Web 2.0 pour 2008

Mobilité

Selon le cabinet d’études, le Web 2.0 est menacé par le retrait des publicités sur les sites communautaires.

Selon les prévisions de fin d’année du cabinet britannique d’études Web Scivisum, l’année 2008 verra la fin du Web 2.0 et la mort des grands magasins pour s’ouvrir à une véritable révolution dans le monde de l’e-commerce.

Les annonceurs devraient, par prudence, retirer leurs publicités des contenus générés par les utilisateurs de peur d’affecter leur image de marque. Ce rebond pourrait précipiter le Web 2.0 dans sa chute imminente.

“2008 marquera un véritable tournant pour l’e-commerce,” souligne Deri Jones, PDG de SciVisum. “Les consommateurs et les entreprises continueront à se montrer prudents envers les sites Web 2.0, se contentant de suivre le prochain hit jusqu’à la saturation finale du marché. Mais 2008 sera également l’année où s’amorcera la baisse du chiffre d’affaires des grands magasins. Les distributeurs chercheront à résoudre les problèmes de fond qui contaminent leurs sites web et affectent leurs ventes. Ceux qui ne le feront pas seront voués à une mort certaine.”

Les dépenses en ligne devraient passer de 130 milliards de livres en 2006 à 162 milliards de livres en 2020 (176 à 220 milliards d’euros) et les distributeurs qui anticiperont l’évolution du marché avec des plates-formes d’e-commerce appropriées connaîtront la prospérité du fait de l’évolution culturelle dans les modes d’achat.

Pour maintenir un bon niveau de rentabilité dans un environnement de vente en ligne de plus en plus concurrentiel, les entreprises devront examiner et renforcer leurs opérations d’e-commerce afin d’optimiser leur retour sur investissement, quel que soit leur secteur d’activité.

Selon l’étude de SciVisum, une expérience en ligne sur trois engendre plus de 3 % d’erreurs et plus de 10 % des internautes constatent des écarts extrêmes en termes de débit au cours de leur navigation. Les sociétés devront concentrer leurs efforts sur l’élimination des erreurs régulières afin d’éviter de gaspiller les investissements marketing et publicitaires ciblés.

En 2008, les responsables informatiques devront s’incliner devant le personnel commercial et marketing concernant l’établissement du calendrier d’e-commerce, ce qui entraînera un changement au niveau des mesures de performance utilisées pour évaluer les sites web.

Les nouveaux pôles d’influence exigeront des mesures complexes capables d’offrir une vision précise de la navigation des internautes et de mettre en évidence les éventuels problèmes.

Cela permettra aux entreprises de choisir, en connaissance de cause, l’option la plus à même d’offrir le meilleur retour sur investissement possible tout en évitant aux services informatiques de faire pression pour obtenir la mise à niveau de Microsoft SQL server 200x s’il est possible de corriger 1 % des erreurs régulières.

Le monde assistera également en 2008 à un déclin de la neutralité du Web, le principe selon lequel les données en ligne sont diffusées de manière objective et impartiale quel qu’en soit le contenu, la destination ou la source.

Les inquiétudes concernant la pénurie mondiale de bande passante permettront aux FAI d’imposer des frais supplémentaires aux organisations offrant gratuitement des services de téléchargement vidéo. Le surcoût sera ensuite répercuté sur l’utilisateur, en fonction du volume téléchargé.

(Traduction de l’article Report predicts death of web 2.0 in 2008 de Vnunet.com en date du 24 décembre 2007.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur