SCO rachète Vultus

Cloud

Sur le devant de la scène à la suite du procès intenté à IBM, SCO n’en poursuit pas moins sa vie d’éditeur. Il renforce aujourd’hui son offre en matière de services Web via l’acquisition d’une start-up.

Le lancement de la croisade juridique visant à faire reconnaître que Linux viole des droits dont il serait le légitime propriétaire (voir édition du 22 juillet 2003) ferait presque oublier que SCO Group est un (petit) éditeur qui poursuit une stratégie de développement. Il vient en effet de racheter une start-up, Vultus, qui oeuvre dans le domaine des services Web. Plus précisément, Vultus a mis au point des outils qui permettent de développer la couche de présentation des services Web. Domaine qui, aux dires des spécialistes, en serait un peu le parent pauvre. Le produit de Vultus viendra enrichir l’offre existante de SCO en matière de services Web. Baptisée SCOx, il s’agit d’un environnement, destiné principalement aux PME-PMI, permettant de développer et intégrer des applications nouvelles ou existantes à l’aide des standards des services Web. Le rachat de Vultus marque la volonté de SCO Group de se positionner en tant que guichet unique fournissant à la fois le système d’exploitation, le serveur d’applications et les outils de développement des services Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur