ScrOOn : un Frenchie chez BlackBerry

EntrepriseRégulationsStart-up
blackberry-scroon

Objectif consolidation du portefeuille pour BlackBerry, qui va enrichir sa solution de messagerie instantanée avec les technologies héritées du rachat de ScrOOn, spécialiste français du social marketing.

Dans une période charnière marquée par l’unification des moyens de communicatio et leur basculement vers les réseaux mobiles à (très) haut débit, BlackBerry a pris le parti de transformer sa solution de messagerie instantanée BBM en un réseau social 100% mobile.

Le fabricant télécoms canadien a déjà franchi plusieurs étapes en ce sens, introduisant dernièrement la fonctionnalité BBM Channels, qui permet de suivre marques, entreprises et célébrités sur les principales plates-formes communautaires.

Ses démarches trouvent aujourd’hui une continuité à travers une opération de croissance externe : l’acquisition de ScrOOn.

Cette société française créée en 2006 par Alexandre Mars (fondateur de Phonevalley) s’est fait connaître pour ses outils de social marketing.

Son positionnement initial était orienté vers la convergence des contenus, avec une plate-forme de partage de photos et vidéos multisupport, entre Web, mobile et télévision.

Le service se différenciait de YouTube et Dailymotion par sa cible BtoB.

Accessible sur le principe de la location de plate-forme avec une facturation en termes de CPM (Coût Pour Mille), il fut d’abord proposé, dans une dizaine de pays d’Europe, aux grands médias, ainsi qu’aux FAI, aux sites communautaires et aux opérateurs mobiles.

L’offre a progressivement évolué vers une solution de community management proposant aux marques et aux agences des outils de gestion centralisée de l’e-réputation.

Disposant de bureaux à New York, Paris, Londres et Madrid, ScrOOn employait, au dernier pointage, une quinzaine de collaborateurs.

Son premier client fut eNRJ (filiale multimédia de NRJ Group), qui lançait NRJ Studio, sa plate-forme interactive de sélection de jeunes talents musicaux.

Depuis lors, Guinness, L’Oréal, Louis Vuitton, Nespresso, Nissan, Orange Group ou encore Warner Bros ont adopté la solution.

BlackBerry compte l’exploiter pour accélérer l’adoption et la monétisation de son service de messagerie, récemment porté sur iOS et Android, avec 80 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Le rapprochement entre les deux sociétés est effectif depuis mai 2013, mais il n’avait pas été officialisé en raison de la position difficile du Canadien, qui n’est désormais plus en quête d’un repreneur.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : géants du Web, qui a racheté quoi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur