Seagate entre timidement sur le marché des disques durs SSD

Mobilité

Lors d’une conférence de presse à Paris, Seagate a annoncé son envie de séduire le grand public, en proposant notamment des disques durs SSD.

Le credo de Seagate en 2009 : continuer à investir le marché grand public, selon les mots de William Watkins, son P-DG. C’est sûrement dans cette perspective que le groupe américain se lance timidement – et après beaucoup d’hésitations – dans la fabrication de disques durs SSD (Solid State Drive) à mémoire Flash, donc la commercialisation devrait débuter en juin 2009. Avec l’idée d’investir dans notamment les baladeurs multimédia et les netbooks. Alors que ses principaux concurrents, SanDisk, Samsung ou encore Toshiba, ont investi ce secteur depuis au moins 2007.

Seagate a fini par comprendre ce qu’il pouvait tirer de cette récente technologie. En effet, les disques SSD présentent plusieurs avantages : temps d’accès au système amélioré, plus de solidité grâce à l’abandon des parties mécaniques, et une consommation énergétique réduite.

Les SSD : un marché encore trop jeune et fragile

Néanmoins, William Watkins souligne que les disques SSD doivent faire face à plusieurs obstacles. Selon le P-DG de Seagate, cette technologie n’est pas encore tout à fait mûre et le retour sur investissement risque de se faire attendre. En effet, principalement implantés sur les netbooks, les SSD offrent des capacités de stockage moindres que les traditionnels disques durs, pour des coûts plus élevés.

Ainsi, pour un PC portable, un disque dur à mémoire Flash n’offrira souvent pas des capacités allant au-delà des 128 Go, alors que les disques traditionnels peuvent atteindre des performances de l’ordre de 250 à 320 Go. Il en est de même pour les netbooks…

Avec l’intégration de disques SSD, il ne faut pas espérer des capacités de stockage allant plus loin que les 32 Go, comme c’est le cas pour le nouveau Mini 1000 de Dell, ou le Aspire One A110 d’Acer. Et comme l’analyse William Watkins : pourquoi acheter une machine plus chère muni d’un disque SSD avec de petites capacités de stockage, si c’est pour ensuite avoir recours à un disque dur externe pour stocker ses photos et ses vidéos ?

Rester concentré sur les disques durs mécaniques et les disques externes

Seagate ne vas donc pas abandonner ses deux familles de produits phare à destination du grand public : les disques mécaniques et les disques durs externes. Il y a quelques jours, le constructeur américain a annoncé la sortie du Savvio 15.2K HDD, présenté comme le disque dur le plus rapide (15 000 tours/minute) et le plus écologique.

Seagate mise aussi beaucoup sur sa gamme réactualisée de disques durs externes FreeAgent, élaborés tant pour les PC que pour les Mac, et dotés de solides capacités de stockage, allant de 250 Go à 1,5 To.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur