Seagate met la main sur l’activité disques durs de Samsung

CloudData-stockageStockage

Seagate rachète pour près de 1,4 milliard de dollars la division disques durs de Samsung. Le fabricant américain détiendra 40% de parts de marché sur ce secteur, derrière Western Digital.

Samsung n’a pas perdu de temps pour revendre sa division « disques durs ». C’est un de ses concurrents, Seagate, qui a remporté la mise.

Seagate va mettre sur la table 1,375 milliard de dollars pour racheter cette activité au constructeur sud-coréen, pour la moitié en numéraire et moitié en action.

Samsung détiendra donc 9,6% du capital de Seagate et disposera d’un siège au conseil d’administration du fabricant américain.

Il y a quelques jours, le Wall Street Journal révélait le souhait de Samsung de se débarrasser de sa division “disques durs”, jugée déficitaire.

Seagate devrait détenir une part de marché de 40% sur le secteur des disques de stockage, derrière le leader Western Digital et ses 50% de parts de marché, acquises notamment par le rachat, début mars, de la division « disques durs » HGST du constructeur japonais Hitachi pour 4,3 milliards de dollars.

La concentration du marché des disques durs est donc en marche à l’heure où cette industrie doit fournir des supports de stockage de plus en plus évolués, pour des prix toujours tirés vers le bas.

En se séparant de ses supports de stockage, Samsung va pouvoir se concentrer sur le développement d’autres projets, comme ceux liés aux services médicaux en mettant à profit sa nouvelle co-entreprise créée avec l’américain Quintiles Transnational.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur