Seagate présente son premier disque dur doté de mémoire Flash

Mobilité

Destiné aux ordinateurs portables, le Momentus 5400 PSD économiserait 50 % de la consommation énergétique.

L’industrie du disque dur multiplie les innovations ces derniers temps. Après le lancement des premiers modèles à base de technologie d’enregistrement magnétique perpendiculaire (EMP), les premiers disques durs couplés à de la mémoire Flash débarquent. Chez Seagate notamment qui présente aujourd’hui le Momentus 5400 PSD(Power-Saving Drive).

Ce disque de 2,5 pouces embarque 160 Go d’espace de données “disque” en technologie EMP (voir édition du 17 janvier 2006) enrichis de 256 Mo de mémoire Flash. De part sa vélocité supérieure à celle de l’enregistrement magnétique et ses faibles besoins énergétique ? jusqu’à 50 % de moins qu’en “dur” selon le constructeur ? la mémoire Flash pallie les inconvénients propres aux disques durs traditionnels. Les disques hybrides se destinent donc particulièrement aux ordinateurs portables qui devraient ainsi voir leur autonomie augmenter significativement.

L’ajout de Flash permet, en outre, un démarrage et une sortie de veille prolongée du système plus rapide qu’avec un disque classique en éliminant les délais de latence propre au positionnement des têtes de lectures sur les plateaux magnétiques. Selon Seagate, le Momentus 5400 PSD réduit de 20 % le temps nécessaire pour sortir le système de son hibernation. Autant de gain de temps et d’énergie qui devrait s’en trouver renforcé avec l’arrivée de Windows Vista (annoncée fin 2006, début 2007). Le futur environnement de Microsoft prendra en effet en charge la mémoire Flash sur les disques durs.

Samsung et Intel sur les rangs

L’arrivée tardive de Vista est probablement la raison pour laquelle la disponibilité commerciale du Momentus 5400 PSD n’est annoncée que “dans la première moitié de l’année 2007”. Tout comme les modèles 5400.2 FDE (un disque doté de capacité de chiffrement) et 7200.2 (qui se distinguera par une vitesse de rotation des disque de 7200 tours par minute au lieu de 5400 comme c’est généralement le cas pour les disques 2,5 pouces). Ces produits seront déclinés selon des capacités de stockages comprises entre 40 et 160 Go, en interface SATA-2 et embarqueront 8 Mo de mémoire cache. Les tarifs n’ont, évidemment, pas été évoqués.

Seagate entrera en concurrence avec Samsung qui, à l’occasion du dernier WinHEC, a également présenté un prototype de disque dur hybride Flash. De son côté, Intel travaille sur Robson, une technologie similaire à base de mémoire Flash mais qui serait intégrée sur la carte mère, notamment la plate-forme Centrino version 802.11n (dont la normalisation est attendue pour la mi-2007, voir édition du 16 mai 2006). Le marché de la mémoire Flash devrait donc rapidement s’étendre des cartes et clés USB à celles de composants fixes, disques durs et cartes mères.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur