Sécurité cloud et mobilité : l’essor de Bitglass passe par la France

CloudData-stockageEntrepriseLevées de fondsRisquesSécurité
bitglass-levee-fonds
4 21

Après avoir levé 45 millions de dollars, l’Américain Bitglass veut se développer en Europe. Et notamment enFrance. Voici son plan.

Bitglass, fournisseur américain de solutions de protection de données dans le cloud jusqu’aux terminaux mobiles, a bouclé un tour de 45 millions de dollars.

Plusieurs investisseurs sont dans la boucle comme le fonds souverain australien Future Fund (qui arrive dans le capital) mais aussi les sociétés de capital-risque déjà présentes dans le capital comme New Enterprise Associates (NEA), Norwest Venture Partners et SingTel Innov8 (fonds corporate de l’opérateur singapourien SingTel, propriété du richissime homme d’affaires hongkongais Li Ka-shing).

Depuis sa création en 2013, Bitglass a levé un montant global de 80 millions de dollars. La nouvelle tranche d’argent va servir à accompagner le développement de Bitglass à l’international. Et le business passe par l’Europe.

Fin 2016, la firme, installée dans la Silicon Valley, a recruté Eduard Meelhuysen (ex-Aerohive et Netskope) au poste de VP ventes en charge de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et cherche à agrandir son réseau de partenaires en Europe et au Moyen-Orient.

Que va-t-il se passer pour le marché français ? « Bitglass va sélectionner un petit groupe de partenaires qui seront les mieux positionnées pour exploiter notre proposition de valeur d’entreprise », explique l’éditeur contacté par e-mail.

« En même temps, une approche ciblée favorisera une relation fructueuse avec nos partenaires qui disposeront à la fois d’un profil VAR [revendeur] et MSP [fournisseur d’infrastructures infogérées]. »

L’ouverture d’un bureau en France est prévue dans les prochains mois.

Bitglass se positionne comme un Cloud Access Security Broker (CASB) pour la protection de données dans le cloud. Il a vocation à adresser des sujets comme l’authentification, l’autorisation d’accès, le SSO, la tokenisation, le chiffrement, etc.

L’éditeur américain propose une plateforme associée à une console d’administration de sécurité accessible en mode SaaS pour gérer les usages BYOD (« Bring your own device » ou comment exploiter mon terminal numérique personnel sur mon lieu de travail ») et réalise des jonctions avec des applications cloud populaires en entreprise comme G Suite, Microsoft Office 365, Box, Slack ou Salesforce.

Parmi ses références, on peut citer Marisol International (transport & logistique) ou AMAG (pharmacie). Bitglass présenté d’autres cas clients dans le secteur de la finance, de la santé ou de la banque mais leurs noms ne sont pas communiqués.

Parmi les concurrents de Bitglass, on peut citer des éditeurs comme Perspecsys et Elastica (acquis par Blue Coat), CipherCloud, ou Adallom (acquis par Microsoft).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur