Sécurité IT : DenyAll passe sous le pavillon allemand Rohde & Schwarz

CloudEntrepriseFusions-acquisitionsSécurité
deny-all-acquis-par-rohde-schwarz-cybersecurity
3 6 Donnez votre avis

DenyAll, fournisseur de solutions de sécurité des applications et de gestion des vulnérabilités, rejoint la division cybersécurité du groupe allemand Rohde & Schwarz.

DenyAll, spécialiste français des solutions de sécurité des applications et de gestion des vulnérabilités, intègre Rohde & Schwarz Cybersecurity.

Le montant global de la transaction n’a pas été communiqué. Mais le montant payé en cash représente 11,7 millions d’euros pour le fonds actionnaire de référence Truffle Capital* « soit près de 3,44 fois le montant investi en capital ».

De manière complémentaire, Omnes Capital avait également investi dans DenyAll. Les deux fonds avaient injecté 5,5 millions d’euros dans DenyAll.

A travers cette acquisition, l’éditeur logiciel allemand Rohde & Schwarz, pionnier dans la sécurité IT (il est présent sur ce segment de marché depuis 20 ans), élargit son portefeuille de solutions de sécurité des réseaux et terminaux, de gestion de la sécurité.

Il est rattaché au groupe technologique éponyme (10 000 salariés dont 400 pour sa division cybersécurité), sachant que les fondations de la firme remontent à 1933.

Cette opération de croissance externe de Rohde & Schwarz Cybersecurity est perçue comme une volonté de renforcer son expertise voire de s’imposer dans son domaine de prédilection en Europe.

« La technologie de DenyAll, centrée sur le comportement des utilisateurs au sein des applications, complète parfaitement notre gamme de produits de sécurité proactive pour les réseaux et les terminaux », commente Ammar Alkassar, Directeur Général de Rohde & Schwarz Cybersecurity, cité dans le communiqué.

« Ensemble, nous allons construire et livrer un portefeuille encore plus solide de solutions innovantes de cybersécurité et fabriquées en Europe. »

Dans la nouvelle configuration, Jacques Sebag conservera les fonctions de directeur général de DenyAll qu’il avait endossées à partir de 2012.

Les deux parties prévoient des opérations de vente croisée de leurs catalogues de produits complémentaires en s’appuyant sur leurs bases de clients et réseaux de partenaires respectifs.

Après une période d’incubation initiale au sein de la Société Générale, DenyAll avait pris son indépendance en 2001.

Elle revendique une base de données de plus de 600 clients dans une trentaine de pays et assure que ses activités sont rentables (un tiers de son business est réalisée en France).

Spécialiste des Web Application Firewalls (WAF), l’éditeur a renforcé ses compétences technologiques en acquérant VulnIT (en 2012) et BeeWare (en 2014), ce qui lui a permis d’atteindre un effectif de 70 personnes (dont la moitié en R&D).

Une offre en mode SaaS avait été développée pour la protection des sites Web : Cloud Protector (logiciel en ligne, facturé par abonnement forfaitaire).

Jusqu’ici, DenyAll était soutenu par deux fonds d’investissement : Truffle Capital* et Omnes Capital (cumulant des levées de fonds d’un montant de 5,5 millions d’euros).

En 2014, le chiffre d’affaires de DenyAll s’élevait à 12 millions d’euros.

*Full disclosure : Truffle Capital est l’actionnaire majoritaire de NetMediaEurope, éditeur d’ITespresso.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur