Sécurité et entreprises : sans concession

Cloud

Après le stockage, la sécurité est le deuxième poste d’investissement
informatique des entreprises. C’est un marché florissant qui n’est pas prêt de
décliner.

Au niveau mondial, le cabinet d’études IDC estime que le marché mondial des logiciels de sécurité va peser 11,3 milliards de dollars en 2005 et prend comme référence une croissance moyenne annuelle de 14%. Rien qu’en France, sur la période 2002-2004, le marché de la sécurité (applications, logiciels, services) a progressé d’environ 30%, en passant de 753 millions d’euros à plus de 1 milliard d’euros. Antivirus, antispyware, antispam, pare-feux…, les éditeurs de solution logicielles et les fabricants de matériels destinés à se protéger des fléaux du Net font florès. Un secteur bouillonnant partagé entre de jeunes pousses qui éditent des solutions novatrices et de grands groupes qui renforcent leurs positions à coup d’acquisitions et de rapprochements (la fusion Veritas-Symantec, par exemple). En 2005, l’insatiable Microsoft affiche clairement son ambition d’investir ce marché auquel il accordait jusqu’ici peu d’attention.C’est entendu : le choix des solutions de sécurité pour les entreprises est pléthorique. Ce qui stimule la concurrence du côté de l’offre mais complique la tâche de l’entrepreneur pour choisir la solution qui convient réellement à ses besoins. Classiquement, pour les PME, les éditeurs favoriseront l’approche pack “tout-en-un”. Pour les grandes entreprises, place aux solutions personnalisées (“à la demande”). Une seule certitude : la sécurité n’a pas de prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur