Sécurité : Facebook défend son quignon de pain

Marketing
logo Facebook F

Facebook inaugure App Passwords et Trusted Friends, deux composantes sécuritaires censées répondre en partie à l’inquiétude grandissante de millions de membres qui craignent pour la confidentialité de leurs données.

Alors qu’avec l’Open Graph, son réseau social s’est ouvert à de nouveaux sages dont BitDefender n’a pas manqué de souligner les effets pervers, Mark Zuckerberg a fait de la sécurité son cheval de bataille.

Ainsi Facebook inaugure-t-il App Passwords et Trusted Friends, deux composantes censées donner un coup de pouce à la confidentialité de chacun.

C’en est fini de l’ère du privé.” Début 2010, cette déclaration fracassante du fondateur de Facebook était passée comme une lettre à la poste, une ouverture salutaire qui allait dynamiser les relations sociales et transposer leur application vers un Internet évolutif.

Certains n’ont toutefois pas tardé à évoquer des craintes quant à la confidentialité de données ainsi rendues publiques.

Depuis, l’incriminé a corrigé certaines failles sécuritaires, renforcé l’intimité des publications et octroyé à ses 800 millions de membres un contrôle plus effectif du partage de leurs informations personnelles.

Mais il n’est pas pour autant au-dessus de tout soupçon. En témoigne cette récente controverse au sujet de cookies espions, que le site aurait utilisés pour suivre ses inscrits à la trace, même après leur déconnexion.

Quelques acteurs alternatifs ont tiré cette affaire à parti pour surfer sur une vague contestataire qui les a fait (re)naître aux yeux du Web social.

Ce fut le cas de la dénommée UnThink, une start-up de Floride qui s’est fait une publicité en redéfinissant la conception de la confidentialité.

En guise de réaction, Facebook met à jour son écosystème sécuritaire et l’enrichit de deux fonctionnalités dont l’objectif premier n’est pas d’accorder à l’usager plus de pouvoir sur des données qu’il “vend toujours au diable“, pour reprendre l’expression consacrée.

Il s’agit plutôt de renouer de véritables relations sociales, en dépit de cette paradoxale sélection imposée par Trusted Friends, un compagnon de dernier recours, face au vol de comptes.

Par son biais, l’utilisateur définit quelques personnes de confiance auxquelles Facebook enverra un code de sécurité qui permettra l’accès à un profil piraté et sa restauration consécutive, indépendamment du mot de passe.

Avec App Passwords, chaque application (jeux communautaires, quiz, outils d’analyse…) se dote d’un rempart complémentaire contre le détournement de comptes, avec un mot de passe différencié pour chacune.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur