Sécurité des firmware : Apple a acquis LegbaCore discrètement fin 2015

EntrepriseFusions-acquisitionsMacPoste de travailSécuritéVirus
2 0

Apple s’est emparé de LegbaCore, une start-up spécialisée dans la sécurité des firmware. Elle avait notamment conçu le ver Thunderstrike 2 qui visait les Mac.

Apple est toujours discret à propos de ses opérations de croissance externe. C’est le cas avec  LegbaCore, un éditeur de solutions de sécurité associé aux firmware acquis par la firme de Cupertino…en novembre 2015.

L’information a filtré indirectement à l’occasion d’une présentation faite lors de la conférence 32C3 qui s’est tenue en décembre 2015. Le chercheur en sécurité Trammell Hudson a dévoilé l’information à cette occasion, relayée ensuite par MacRumors.

Xeno Kovah, co-fondateur de LegbaCore (avec Corey Kallenberg), estime que LegbaCore avait vocation à développer des firmware sécurisés pour le compte d’entreprises clientes.

Par le canal Twitter, des informations sur le rapprochement avec Apple avaient filtré dès novembre 2015. Xeno Kovah évoque des discussions avec le groupe de Tim Cook à partir de l’été.

Des échanges avec Apple sont survenus ultérieurement.

De concert avec Trammell Hudson, LegbaCore a planché sur le ver Thunderstrike 2 (dévoilé publiquement par Apple en août 2015) mis au point dans un but didactique.

Ce ver pouvait affecter les ordinateurs Mac, sans qu’il soit possible de l’éradiquer. Il était même suffisamment tenace pour réchapper à une ré-installation complète d’OS X ou à des mises à jour logiciel.

Le malware s’en prenait directement au firmware relatif aux composants matériels du Mac. Comme pour sa première version, un support physique ou un lien Internet suffisaient à infecter le Mac. Mais, pour en venir à bout, il était nécessaire de re-flasher le firmware de la machine.

LegbaCore avait alors contacté Apple en regard de ce risque majeur pesant sur les utilisateurs de Mac.

Apple avait alors planché fissa sur le problème afin de combler les failles exploitées par Thunderstrike 2. A la mi-2015, Apple livrait les premiers correctifs permettant de protéger les Mac face au malware.

Outre leur travail sur Thunderstrike 2, LegbaCore s’est aussi illustré pour son travail sur les attaques « dead code » visant le BIOS.

Le site Internet de LegbaCore est toujours en ligne mais avertit que la start-up ne s’engage plus avec de nouveaux clients. On y trouve encore les informations passées relatives à la start-up.

(Crédit photo : @Apple)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur