Sécurité : l’ICANN se charge d’authentifier les sites Web

AuthentificationCloudSécurité

L’ICANN, associé à VeriSign, va déployer son système DNSSEC destiné à attribuer une signature numérique unique et cryptée à chaque adresse Web, afin d’éviter la création de faux sites Internet.

L’ICANN veut s’attacher à sécuriser la navigation des internautes. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, l’organisation en charge du nommage sur Internet et de la gestion des noms de domaines en .com, .org et .net, a mis au point un nouveau système fin d’éviter le détournement frauduleux de sites Web par des cyber-criminels.

Développé en collaboration avec le spécialiste de la sécurité VeriSign, l’ICANN a décidé de mettre en place le système DNSSEC (Domain Name System Security Extensions), qui se charge d’ajouter une signature numérique à la racine du DNS, permettant ainsi à chaque adresse d’être pourvue d’une identification cryptée unique prouvant que le nom de domaine est bien légitime.

Ce système DNSSEC de clé d’authentification chiffrée déployé par l’ICANN et VeriSign devrait ainsi empêcher des cyber-criminels de créer des sites clones, ressemblant pratiquement en tout point à un site Web officiel.

Ces faux sites Internet servent à mieux duper l’internaute, pour pourvoir par exemple lui dérober des informations personnelles, comme des données bancaires, ou l’inciter à télécharger des virus et autres malwares.

Comme le souligne Dan Kaminsky, un chercheur en sécurité qui avait dévoilé il y a deux ans l’existence d’une importante faille DNS, le déploiement de cette signature cryptée au niveau de la racine du DNS par l’ICANN pourrait permettre à des moteurs comme Google de rapidement s’assurer qu’un site Web, comme un service de banque en ligne, proposé dans les résultats de recherche est bien authentique et fiable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur