Sécurité IT : BitDefender s’attaque aux antivirus gratuits

Cloud

BitDefender montre les dents sur un marché des logiciels de sécurité largement acquis aux solutions gratuites. Son antivirus Essential inaugure un nouveau modèle économique basé sur une licence illimitée dans le temps.

Tandis que les solutions gratuites dominent inlassablement un marché des solutions logicielles de sécurité estimé à 16,5 milliards de dollars sur l’exercice 2010, les antivirus payants s’écoulent, non sans mal, essentiellement auprès des entreprises, sur le principe d’une licence par poste avec renouvellement annuel. BitDefender veut changer les choses.

Ce modèle pourrait bien tomber en désuétude si toutefois le dénommé BitDefender Antivirus Essential parvenait à se faire, sinon une place au soleil, tout du moins un nid douillet sur les machines des particuliers.

En guise de fer de lance : ce concept novateur d’abonnement illimité. Aussi longtemps que l’utilisateur conserve le même poste de travail, la licence acquise à l’achat reste valable à vie, pour une seule machine physique, à condition de n’opérer que des modifications limitées à la configuration matérielle.

A titre d’exemple, BitDefender Antivirus Essential ne tolèrera pas le changement de carte mère, voire de disque dur, dans certains cas. La virtualisation est par ailleurs exclue des débats, mais le grand public en fait-il réellement usage ?

S’il n’est pas exclu que certains technophiles dans l’âme ne parviennent à passer outre ces limitations, pour 29,95 euros, le dilemme tourne court.

A mesure que défilent les années, ce coût initial s’amortit jusqu’à plonger sous la barre des 5 euros annuels, dans l’hypothèse d’un renouvellement de matériel tous les cinq printemps.

Concrètement, à ce prix, tout est réduit à son strict minimum. L’interface en tête. Celle-ci hérite du look et des couleurs contrastées de la traditionnelle suite BitDefender, mais perd quelques encarts au passage.

Et pour cause : le programme s’en porte mieux, discrètement logé en tâche de fond, sollicitant rarement l’utilisateur. Ce qui laisse augurer d’une politique agressive par défaut, pour un bon paquet de fichiers mis en quarantaine.

Alléchante pour les petites bourses, affublée d’une efficacité encore à prouver, cette offre parviendra-t-elle à faire de l’ombre à ses équivalents gratuits qui, forts d’un succès fou auprès des particuliers et grandissant dans les entreprises, accaparent plus de la moitié des parts du marché ?

 

 

Crédit photo : Copyright Maxim Kazmin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur