Sécurité IT : le FBI met en garde contre le Wi-Fi piégé dans les hôtels

Cloud
wifi-securite-internet-sans-fil-virus

Selon le FBI, les accès Wi-Fi publics proposés dans les hôtels sont susceptibles d’être détournés. Ils servent de canal de propagation de virus.

Les pirates exploitent les bornes d’accès Wi-Fi installés dans les hôtels pour la propagation de malwares. Hommes d’affaires ou touristes, soyez attentifs.

Aux Etats-Unis, une “note de renseignement” de l’US Internet Crime Complaint Center (IC3, organisation résultant d’une collaboration entre le FBI et le National White Collar Crime Center) met en garde contre cette nouvelle menace.

Plusieurs cas de contamination informatique à travers les hotspots publics déployés dans les hôtels auraient été répertoriés.

La méthode est simple : une fois connecté sur ces réseaux ouverts, l’internaute voit un pop-up s’afficher, lui proposant une mise à jour pour “un logiciel très répandu et se mettant souvent à jour” (ce qui ferait penser à un logiciel d’Adobe ou à Java).

Rien d’inhabituel, la victime accepte donc l’installation et valide les vérifications de sécurité de Windows.

Ce n’est qu’après qu’il se rendra éventuellement compte qu’il s’agissait un malware.

Le FBI recommande aux représentants industriels, agents du gouvernement et chercheurs scientifiques de redoubler de vigilance lors de déplacements à l’étranger.

Il leur est suggéré d’effectuer toutes ses mises à jour logicielles avant de partir en voyage et, si besoin est, de télécharger directement les mises à jours depuis le site de l’éditeur.

Les utilisateurs avancés peuvent aussi vérifier l’identité de la source de la mise à jour et les certificats de sécurité.

TechWeek Europe UK fait de son côté le lien entre ces récentes attaques et la montée de l’espionnage industriel, et les accusations de vols de données sur les réseaux informatiques dont font l’objet la Chine et la Russie.

Logo : ©-nobeastsofierce-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur