Sécurité IT : des hackers s’en prennent au Windows Store de Microsoft

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation
piratage windows store microsoft

A l’aide d’un logiciel pirate, des hackers ont réussi à débloquer la version complète d’une application proposée en essai sur le Windows Store de Microsoft.

Des hackers ont inscrit à leur tableau de chasse le Windows Store, mis à mal par un logiciel pirate permettant de débloquer la version complète d’une application à partir de sa version d’essai.

L’artifice se base sur le programme Wsservice_crk, diffusé sur la Toile depuis ce 30 octobre (4 jours après le lancement commercial de Windows 8) et déjà mis à jour à plusieurs reprises, sans réaction officielle de la part de Microsoft.

Quand bien même la plupart des quelque 20 000 applications qui peuplent le Windows Store sont gratuites, les exceptions à ce modèle économique basé sur la publicité sont légion.

À ces développeurs qui délaissent le principe du freemium, Microsoft suggère de mettre à disposition des utilisateurs des versions complètes dont l’évaluation est limitée dans le temps, généralement une semaine. Ce délai écoulé, l’application est bloquée, avec comme seules options l’achat ou la désinstallation.

C’est cette protection que Wsservice_srk aide à contourner, moyennant les quelques effets secondaires inhérents à la désactivation de certaines composantes du système d’exploitation. En l’occurrence, le contrôle des signatures et certificats, souligne Silicon.fr.

Ce qui ouvre non seulement à l’exécution de logiciels déplombés, mais aussi, plus globalement, de code tiers. De quoi soulever des enjeux sécuritaires à foison, avec en toile de fond la recrudescence des malwares sur les magasins d’applications en ligne (rattaché à Google Android, le Play Store en est l’illustration).

C’est sans compter les éventuelles représailles de Microsoft, qui a déjà sévi contre les consoles Xbox modifiées (puces, dézonage, soft mods, etc.) en les bannissant de la communauté Xbox Live.

La punition pourrait se traduire par le bridage de certaines fonctionnalités, l’invalidation de la garantie ou le blocage permanent des mises à jour système sur les PC et tablettes.

La pratique accouche de contrariétés plus mineures, notamment l’impossibilité d’utiliser le Windows Store pour mettre à niveau des applications piratées. À moins de recourir à un fastidieux processus de réinstallation et de déploiement d’un patch, l’on est contraint à renier l’évolutivité, au risque d’être confronté, sur le long terme, à des failles de sécurité.

Enfin, comme le note Betanews, Wsservice_crk n’est compatible qu’avec l’architecture microprocesseur x86. ARM passe à la trappe et avec lui, Windows RT.

Malgré ses limitations, cette offensive contredit les plans de Microsoft, qui avait fait de son parc centralisé un écosystème sûr, gouverné par un contrôle qualité conditionnant la publication de tout contenu. En outre, l’auteur du programme Wsservice_crk a publié code source et documentation.

 

Quizz : Connaissez-vous bien les Anonymous ?

 

Crédit image : Copyright Cienpies Design-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur