Sécurité IT : HP corrige la brûlante faille de ses imprimantes

Cloud

L’affaire des imprimantes incendiaires de HP touche peut-être à sa fin. Le constructeur a publié un correctif, qui devrait combler le gigantesque trou sécuritaire de ses appareils.

La faille des imprimantes LaserJet de Hewlett-Packard, révélée il y a un mois, est enfin corrigée.

Les propriétaires de ces machines sont invités à se rendre sur la page de support de leur imprimante et à télécharger les nouveaux firmwares adéquats.

C’est un patch important à appliquer rappelle The Inquirer.

Souvenez-vous, cette faille dans le processus de mise à jour découverte par des chercheurs de l’université américaine de Columbia permet à un pirate de s’emparer d’une imprimante à distance.

Il lui suffit d’envoyer à une LaserJet une fausse mise à jour de son logiciel embarqué pour que l’imprimante installe le malware sans en vérifier la provenance.

Le pirate peut alors récupérer une copie de tous les fichiers imprimés, ou utiliser la machine infectée pour infiltrer le réseau local où elle se situe.

L’imprimante compromise peut même être utilisée comme plate-forme d’attaque dans un botnet (réseau d’ordinateurs-zombies).

Plus insolite, un pirate peut la forcer à surchauffer jusqu’à ce qu’elle commence à se consumer.

Mais le risque d’un incendie est faible, car normalement des systèmes autonomes coupent l’alimentation au-delà d’une température critique.

Seuls les modèles datant d’avant 2010 seraient vulnérables.

Cette réponse de HP permettra peut-être au constructeur d’apaiser ses clients, dont certains lui intentent maintenant un procès en nom collectif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur