Sécurité IT : le best-of 2011 des bugs informatiques les plus coûteux

Cloud

Les problèmes de sécurité informatique qui coûtent le plus cher ne sont pas forcément liés à des attaques de hackers. Un code bogué peut rapidement coûter des milliards à une entreprise…

Avec l’importance primordiale que prennent les systèmes informatiques dans l’organisation des entreprises, le moindre bug peut rapidement coûter des milliards de dollars.

Gizmodo.fr a réalisé un palmarès des 5 bugs informatiques de 2011 ayant causé les plus grosses pertes financières.

En cinquième place, le cabinet de services financiers AXA Rosenberg a dissimulé en février 2011 un problème dans l’outil de gestion des actifs de ses clients. Ce “petit oubli” a fait perdre 217 millions de dollars aux investisseurs.

Pour sa négligence, outre le remboursement total, Axa a écopé d’une amende de 25 millions de dollars.

En quatrième, le constructeur automobile, Honda qui a dû rappeler 2,5 millions de véhicules en octobre, à cause d’un problème électronique et informatique.

La commande des vitres électriques avait un problème qui causait une accumulation de la saleté dans les circuits électroniques, et pouvait provoquer un incendie.

Sur la troisième marche du podium, la banque japonaise Mizuho Financial Group a connu une panne informatique qui lui a coûté son réseau, ses guichets automatiques et ses systèmes bancaires en ligne.

Au final, la firme a essuyé 1,5 milliard de dollars de retards de paiements de salaires et 9 milliards de dollars de paiements non crédités.

En deuxième place, avec une mention spéciale du jury, le Pentagone américain.

Pour 2,7 milliards de dollars, il a créé un cloud pour l’armée américaine censé aider les troupes en Afghanistan et en Irak.

Mais ce réseau ne fonctionne pas. Il ne trouve pas les rapports, le logiciel de cartographie est incompatible avec le moteur de recherche, et autres problèmes multiples.

Le système a même fini par crasher. Sans surprise, on ne trouve aucune information sur cette expérience lamentable de l’armée américaine.

Qui remporte le trophée du Bug 2011 ? Le seul qui a vraiment touché le grand public : la banque Commonwealth.

En mars, plus de 40 guichets automatiques de Sydney et Melbourne en Australie se sont mis à distribuer d’énormes quantités d’argent au hasard.

La plupart des heureux élus ont pris l’argent et se sont enfuis à toutes jambes, bien que certains d’entre eux se soient fait arrêter par la police ultérieurement.

On ignore le niveau de perte financière en lien avec ce bug. Mais il pourrait être gigantesque.

Logo : © milos – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur