Sécurité IT : Oracle corrige près de 100 failles

RisquesSécurité
java-critical-patch-avril-2015

Le bulletin de sécurité trimestriel d’Oracle pour avril 2015 est moins dense que celui du mois de janvier. Java et MySQL sont en première ligne.

Java, MySQL, Database, Fusion Middleware, E-Business Suite… De nombreux produits Oracle sont concernés par le Critical Patch Update d’avril 2015.

Tous les trois mois, l’éditeur diffuse cette salve de correctifs qu’il est vivement recommandé d’installer pour minimiser les risques d’attaques informatiques.

Pas moins de 98 failles sont colmatées par cette nouvelle édition du Critical Patch Update. La plupart sont dites « difficiles à exploiter », mais certaines peuvent l’être à distance… et sans authentification. Nombre d’entre elles sont susceptibles d’exposer des données, voire de permettre leur suppression ou leur modification. Quelques-unes ne sont applicables qu’à l’environnement Windows.

En tête de liste, 14 correctifs se destinent à Java SE, dont 3 aussi bien côté client que serveur (uniquement sur les postes clients pour les 11 autres). Trois d’entre elles – CVE-2015-0459, CVE-2015-0469 et CVe-2015-0491 – sont créditées du score maximal de criticité : 10.0.

Parmi les 17 vulnérabilités repérées dans Fusion Middleware, 12 sont exploitables sans authentification. La plus critique (CVE-2015-0235) affecte Exalogic Infrastructure. Fondée sur la faille GHOST liée à la bibliothèque GNU/Linux glibc, elle permet des attaques via de multiples protocoles… et la prise de contrôle d’une machine avec le niveau de privilèges de la session en cours d’exécution.

Parmi les autres failles corrigées dans Fusion Middleware, deux sont relativement anciennes : révélées en 2013, elles concernent respectivement les composantes GoldenGate Monitor (CVE-2013-4286) et GlassFish Server (CVE-2013-4545).

Quelques-unes des vulnérabilités listées par Oracle peuvent occasionner des attaques par déni de service (DoS). D’autres sont tout simplement susceptibles de faire planter des applications. C’est le cas de la CVE-2015-2570, qui affecte Supply Chain Suite.

Les versions les plus récentes des produits Oracle ne sont pas systématiquement concernées par les différents correctifs de ce Critical Patch Update. Illustration avec la faille CVE-2015-0457, localisée dans Database Server et liée à la machine virtuelle Java. Grosse livraison également pour MySQL (26 correctifs), Sun Products Suite (8) PeopleSoft Enterprise (6) et E-Business Suite (4).

Crédit photo : Bloomua – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur