Sécurité IT : Patchlink met la main sur Securewave

Cloud

A l’origine spécialiste de la gestion automatisée des vulnérabiltés et des
correctifs, Patchlink renforce ses moyens sur la sécurisation des postes de
travail.

Près de quatre mois après avoir repris la gamme de solutions de détection des vulnérabilités de Harris Corporation (Stat Guardian), Patchlink remet la main au portefeuille. A l’origine d’une ligne de produits de gestion automatisée des vulnérabilités et des correctifs (patches), cet éditeur américain s’offre aujourd’hui Securewave, un spécialiste luxembourgeois de la sécurisation des postes de travail.

Créé en 1996, Securewave revendique plus de 1 700 clients à l’international. Baptisée Sanctuary, sa solution phare permet d’appliquer des règles et politiques de sécurité sur chaque “point d’accès” au réseau de l’entreprise : serveurs, postes de travail, périphériques externes et applications? Objectif : limiter aux seules applications et périphériques externes autorisés la capacité de s’exécuter et d’accéder aux ordinateurs portables, postes de travail, serveurs, terminaux et clients légers.

La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, se fera par échange d’actions. Elle devrait être finalisée dans les semaines à venir, si elle est approuvée par les actionnaires de Securewave. Le fonds Mangrove Capital Partners ? l’un des actionnaires “historiques” de Skype et le principale actionnaire de Securewave ? sera alors représenté au conseil d’administration de Patchlink.

Le nouvel ensemble emploiera près de 230 collaborateurs dans ses trois implantations (Luxembourg, Etats-Unis et Royaume-Uni). Après avoir ouvert une représentation commerciale en France début 2005, Securewave n’a plus de bureau dans l’Hexagone, où ses solutions sont proposées via un réseau de partenaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur