Sécurité IT : RSA et CheckPoint font front commun contre les menaces en ligne

Cloud

Le spécialiste de la sécurité RSA va délivrer à CheckPoint son outil de détection en temps réel des menaces en ligne FraudAction que l’éditeur israélien intègrera à ses produits ZoneAlarm.

L’éditeur israélien CheckPoint veut compléter son portefeuille d’offres de sécurité, en nouant un partenariat technologie avec RSA, la branche sécurité du spécialiste du stockage EMC.

Cet accord concerne principalement les solutions de sécurité liées à la protection des menaces en ligne, comme les chevaux de Troie et le phishing.

Ainsi, CheckPoint va intégrer à ses offres grand public ZoneAlarm (ZoneAlarm Internet Security et ZoneAlarm Extreme Security) le système de RSA de détection en temps réel et en continu des menaces en ligne  initialement disponible au sein de son service RSA FraudAction Anti-Trojan et Anti-Phishing.

Ce système de protection contre les menaces en ligne est un composant de la suite RSA Identity Protection and Verification, l’un des portefeuilles SaaS (Software-as-a-Service) de la division sécurité d’EMC dédié à l’authentification et à l’anti-fraude.

Le service de détection des menaces RSA FraudAction a permis, depuis son lancement, de bloquer plus de 300 000 sites Web dangereux et vecteurs de menaces, dans 140 pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur