Sécurité IT : Secure Computing veut élaborer les pares-feux nouvelle génération

Cloud

Avec l’acquisition de Securify, le fournisseur de passerelles de sécurité cherche à renforcer son savoir-faire en termes de gestion et contrôle d’accès.

Le 3 septembre dernier, Secure Computing Corporation, l’un des principaux fournisseurs de passerelles de sécurisation d’entreprise (coté au Nasdaq), a annoncé l’acquisition de Securify, un spécialiste de solutions de supervision des identités. Montant de la transaction : 15 millions de dollars auxquels (plus 5 millions de dollars si les objectifs business sont atteints). L’opération devrait être bouclé d’ici le quatrième trimestre 2008.

Basé à Cupertino en Californie (Etat dans lequel on retrouve Secure Computing), Securify propose une solution de type appliance pour la gestion et le contrôle de l’accès des utilisateurs aux applications au sein de réseaux complexes : automatisation de détection, déploiement de règles, intégration avec des annuaires d’utilisateurs comme Microsoft Active Directory…

Secure Computing Corporation perçoit une complémentarité avec les solutions de Securify puisqu’il est possible d’ordonner des blocages automatisés dans les routeurs, les commutateurs…et les pares-feux.
“A plus long terme, c’est-à-dire lorsque la technologie de Securify sera parfaitement intégrée à Secure Firewall, nous serons en mesure d’offrir un pare-feu hors pair”, déclare Dan Ryan, PDG de Secure Computing, cité dans le communiqué de presse.

Avec l’appui de sa technologie TrustedSource, Secure Computing développe et commercialise des solutions sécurisation pour les vos passerelles Web, réseau et de messagerie, ainsi que de gérer les accès et les identités.

Trois “Platinum partners” en France

La firme compte 22 000 clients dans le monde et dispose d’un réseau de 2000 partenaire dans le monde. Ainsi, en France, il affiche comme “Platinum Partners” des intégrateurs comme Cap Synergy, Infodis ISR ou Orange Business Services. Mais il compte également des acteurs technologiques comme Cisco, Computer Associates, Dell, Hewlett-Packard, McAfee ou Microsoft.

Sur son site Web, la société indique également être à l’origine de plus de 80 brevets délivrés ou en cours d’homologation aux États-Unis dans divers domaines (architectures systèmes, cryptographie, filtrage du courrier électronique et systèmes de contrôle de sécurité…).

En 2007, le chiffre d’affaires de Secure Computing se situait à 238 millions de dollars pour l’année 2007 (contre 176 millions de dollars l’année précédente) et ses pertes s’élevaient à 35 millions de dollars (27 millions en 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur