Sécurité IT : Symantec toujours à la recherche d’un nouvelle stratégie

Régulations
Symantec résultats trimestriels antivirus sécurité IT

Symantec, en phase de révision stratégique, cherche un nouveau souffle dans la sécurité IT. Les résultats financiers du troisième trimestre ne sont pas alarmants mais il faut revoir les positions prises.

Symantec mène actuellement une révision stratégique de ses activités.

On a beau être leader mondial sur son marché de prédilection, il faut savoir se remettre en question.

Cet été, l’arrivée de  Steve Bennett au poste de CEO, en remplacement d’Enrique Salem, marque cette volonté de remettre à plat les fondamentaux.

Avec la présentation des résultats financiers du troisième trimestre 2012, il n’est pas évident de constater une réelle faiblesse.

Le résultat net s’affiche en hausse de 6% sur un an, à 193 millions de dollars (148,5 millions d’euros), avec un bénéfice net de 27 cents (21 centimes d’euro) par action.

Une bonne performance selon Reuters, malgré un chiffre d’affaires qui a tendance à stagner : +1% par rapport à l’an dernier (à 1,7 milliard de dollars soit 1,3 milliard d’euros).

Symantec ne saurait pour autant s’en cacher : sur un marché de la sécurité IT miné par une conjoncture macro-économique défavorable et par le développement de solutions gratuites antivirus (Avast, AVG, etc.), difficile de tenir le choc.

Le nouveau dirigeant s’était donné 3 à 4 mois pour redessiner la stratégie du groupe, notamment au niveau commercial.

On évoque dans la presse une volonté de consolidation du marché ou des éventuelles scissions de pans d’activités : Veritas (solutions de stockage, archivage, restauration) voire l’antivirus Norton destiné au grand public.

Aux Assises de la sécurité à Monaco, Symantec a mis en avant les problématiques de BYOD associées à la dimension du nomadisme des collaborateurs en entreprise.

Voir la vidéo ci-dessous :

Crédit photo : sheelamohanachandran2010 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur