Sécurité : la menace Storm Worm s’essouffle

Cloud

Selon un chercheur en sécurité, le cheval de Troie Zhelatin serait aujourd’hui en sursis.

La menace Storm Worm pourrait toucher à sa fin, à en croire les données de surveillance collectées par un chercheur en sécurité de l’Université de Californie. A l’occasion de la Toorcon hacker conference de San Diego, Brandon Enright a annoncé qu’il avait suivi la progression du cheval de Troie Zhelatin depuis le mois de juillet et que ses effets avaient été considérablement réduits.

“La taille du réseau a diminué à un rythme assez rapide et de façon plutôt homogène”, a-t-il déclaré. Le chercheur a rappelé le cas d’une attaque concertée par e-mail perpétrée en juillet, où Storm aurait infecté environ 1,5 million de PC. Selon lui, 200 000 de ces machines étaient alors accessibles aux auteurs du cheval de Troie.

Mais depuis le mois de juillet, les éditeurs de logiciels antivirus se sont efforcés d’identifier les machines affectées et de les nettoyer, avec notamment une importante mise à jour de l’outil de détection des logiciels malveillants Microsoft Windows. Ces efforts ont permis de réduire le réseau Storm à seulement 160 000 PC, avec 20 000 ordinateurs infectés disponibles pour le cheval de Troie, ajoute l’expert.

Les chiffres de septembre publiés par l’éditeur de solutions de sécurité Kaspersky viennent appuyer les recherches de Brandon Enright. Malgré une augmentation rapide au mois d’août, où selon les rapports le botnet (réseau de PC à la solde des pirates, ndlr) créé par le ver représentait alors quelque deux millions d’ordinateurs infectés, le mois suivant s’est révélé tout à fait calme.

“Septembre a été incroyablement calme de ce point de vue”, a indiqué un porte-parole de Kaspersky. “De deux choses l’une : soit les chiffres étaient erronés, soit les auteurs de Zhelatin ont décidé de faire une pause le temps de se faire oublier momentanément des forces de police du monde entier.”

Le cheval de Troie a été baptisé Storm Worm en raison du spam qu’il utilisait initialement pour se propager et qui annonçait de fortes tempêtes à travers l’Europe.

Adaptation de l’article Storm Worm may have blown itself out de Vnunet.com en date du 22 octobre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur