Sécurité : l’antivirus BitDefender 2012 ne lésine pas sur les nouveautés

Cloud

La gamme 2012 des logiciels de sécurité BitDefender se décline en trois produits destinés aux particuliers sous Windows. On notera l’introduction d’un mode automatique et d’une navigation virtuelle, indépendante de l’OS.

BitDefender a présenté sa gamme 2012 de logiciels de sécurité orientés grand public. Au menu, trois moutures qui regroupent des fonctionnalités allant du simple antivirus à l’analyse de comptes Facebook, le tout agrémenté d’un nouveau mode automatique.

Commercialisé à 49,95 euros, Total Security inclut l’ensemble des composantes proposées dans les programmes Internet Security (39,95 euros) et Antivirus Plus (24,95 euros).

En tête de liste, une option qui s’apparente à un pilote automatique, et que l’usager a tout loisir de désactiver quand bon lui semble.

Son rôle : minimiser l’affichage de fenêtres pop-up intempestives et d’alertes à gogo. BitDefender agira alors en tâche de fond, sans solliciter incessamment l’attention de l’utilisateur.

Alarmant de prime abord, ce mutisme prononcé n’est pas pour autant synonyme d’une baisse de vigilance de la part de l’antivirus. Ce dernier agit simplement comme bon lui semble, se dispensant de demander confirmation.

Parmi les changements notables, l’apparition d’un mode secours plus performant, à base de noyau Linux et doté de nombreuses options supplémentaires.

Au cours de la navigation sur Internet, un filtre retravaillé dans cette version 2012 se charge désormais d’analyser le niveau de confidentialité des comptes Facebook et Twitter.

Dérivé de la solution dénommée Safego, ce module dépasse le cadre local pour se déporter jusque sur le Web, où il signale les liens malveillants et les contacts jugés suspects.

Couplé à Search Advisor, il offre un contrôle accru des résultats de requêtes dans les moteurs de Google et Bing. En revanche, pas un mot sur la prise en charge de Yahoo et compagnie.

Dernière amélioration, et pas des moindres :  une virtualisation qui isole le navigateur du reste du système. Windows est ainsi mieux protégé contre les menaces virales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur