Sécurité : les réseaux sociaux sont-ils une menace pour les entreprises ?

CloudRisquesSécurité

Une étude menée par Sophos souligne que les spams et les malwares commencent à pulluler sur les réseaux sociaux. 7 entreprises sur 10 s’avouent préoccupées par cette menace grandissante.

Ce n’est pas une surprise : les réseaux sociaux plébiscités comme Twitter ou Facebook peuvent devenir des vecteurs privilégiés de cyber-attaques et de propagations de malwares.

Sophos, dans son rapport sur les menaces informatiques de l’année 2010, souligne que 57% des utilisateurs de sites communautaires ont été victimes de spams (pourriels) au cours des douze derniers mois et 36% d’entre eux confirment avoir été piégés par des malwares sur ces mêmes sites, soit une progression généralisée d’environ 70% en un an.

“Les internautes passent plus de temps sur les réseaux sociaux, communiquant des informations personnelles sensibles et précieuses, et les pirates ont trouvé le filon”, a déclaré Graham Cluley, consultant pour Sophios, rapporte l’AFP.

L’éditeur de sécurité IT précise également que les entreprises pâtissent de ce développement de la cyber-criminalités en direction de ces réseaux sociaux populaires.

Près d’une entreprise sur deux autorise l’accès aux réseaux sociaux sans restrictions

Ainsi, en interrogeant 500 entreprises, Sophos a pu relever que 72% d’entre elles se sont avouées préoccupées par cette généralisation des malwares sur les réseaux sociaux.

Elles s’inquiètent ainsi des comportements et des pratiques parfois mis en œuvre par leurs collaborateurs sur ce type de service qui pourraient menacer la sécurité de leur système informatique.

Néanmoins, l’enquête menée par Sophos révèle que pratiquement 1 entreprise sur 2 (49%) laisse ses employés accéder sans contrainte à des réseaux sociaux, à l’heure où le spam, le phishing et les malwares se développent à toute vitesse sur ces mêmes sites.

En sondant des responsables informatiques, Sophos a pu déterminer que Facebook est le site communautaire qui, pour eux, représente le plus grand danger en termes de menaces informatiques (60%). Viennent ensuite loin derrière MySpace (18%), Twitter (17%) et LinkedIn (4%).

Récemment, pour renforcer la sécurité sur son service de micro-blogging, Twitter a décidé de bloquer l’utilisation de 370 mots de passe, jugés trop simples à pirater.

De son côté, Facebook vient de nouer un partenariat exclusif avec McAfee pour mettre à la disposition de ses membres un kit d’outils de sécurité pour se protéger des malwares.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur