Sécurité : McAfee s’en prend à Microsoft

Mobilité

Le PDG de McAfee accuse ouvertement Microsoft de faire de l’obstruction pour
privilégier les solutions de sécurité internes de l’éditeur.

A l’approche de la disponibilité de Windows Vista, la pression concurrentielle monte chez les éditeurs de solutions de sécurité. George Samenuk, le PDG de McAfee, s’en est publiquement pris à Microsoft qu’il accuse de concurrence déloyale. Dans une lettre ouverte publié lundi 2 octobre par le Financial Times, le dirigeant accuse la société de Redmond de ne plus collaborer avec les éditeurs d’antivirus pour imposer sa propre solution de sécurité auprès des consommateurs finaux.

Microsoft intégrera notamment à Vista un “centre de sécurité”, une console d’administration qui centralise par défaut les fonctions de sécurité du système. Notamment le pare-feu et l’antispyware mais aussi OneCare, une solution logicielle de sécurité et de gestion de l’ordinateur (voir édition du 13 mai 2005) que Microsoft prévoit de commercialiser avant la fin de l’année en Europe.

“Pour la première fois Microsoft a coupé l’accès des éditeurs indépendants au code de son système, et en même temps intègre à Vista son propre système de sécurité, qui ne peut pas être désactivé même si le consommateur choisit une solution alternative”, accuse le PDG de McAfee. Récemment, c’est Symantec qui s’en prenait à l’entreprise de Redmond pour des raisons similaires.

Mais, selon le cabinet d’étude Yankee Group, ce sont surtout les “petits” éditeurs de solutions antivirales et anti logicielles espions qui, en s’adressant aux utilisateurs résidentiels, risquent de pâtir des innovations de Vista en matière de sécurité et non les solutions professionnelles (voir édition du 10 mai 2006).

Microsoft est également confronté aux règles de la concurrence européenne dont la commission voit, notamment dans la présence de l’antispyware intégré à Vista, un risque de concurrence déloyale (voir édition du 13 septembre 2006). L’instance européenne rappelle notamment que la lutte contre l’insécurité informatique passe notamment par la biodiversité des solutions, lesquelles pourraient être menacées par la politique de Microsoft en la matière.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur