Sécurité : Microsoft commercialisera son antivirus Live OneCare en même temps que Vista

Cloud

La suite de sécurité Windows Live OneCare viendra concurrencer les offres des
acteurs installés de la sécurité.

Le 30 janvier 2007, à l’occasion du lancement officiel de Windows Vista, Microsoft commercialisera sa suite de sécurité Windows Live OneCare simultanément dans 17 pays dont la France. Live One Care est une suite de sécurité qui permet de lutter contre les virus en tout genre (virus, vers, chevaux de Troie…), d’éliminer les spyware (avec Defender), complété par un outil anti-phishing et un firewall. De plus, une trousse à outils pour optimiser la maintenance du PC et un service de sauvegarde des données viennent compléter la solution.

Live OneCare sera proposé en version boîte ou en téléchargement sur WindowsLive pour 49,95 euros. Ce tarif couvre une utilisation pour 3 postes et donnera droit à un an de mises à jour automatiques. Live OneCare est disponible pour Windows Vista comme pour Windows XP SP2. Les utilisateurs de la version bêta bénéficieront du tarif préférentiel de 19,95 euros. Après tout, ce sont eux qui ont permis à Microsoft d’affiner au mieux un produit dont l’interface simplifié basée sur des codes couleur (rouge, jaune et vert) s’adresse au plus néophytes des utilisateurs d’Internet.

Microsoft tente le jeu de la concurrence

La disponibilité de l’application Windows Live OneCare ne mettra pas pour autant fin au service en ligne Windows Live OneCare. Malgré la similarité (recherchée?) des noms, il s’agit de deux services différents. Le OneCare en ligne offre des services de sécurité et de nettoyage du PC ponctuels et à distance. Et gratuits. Il restera accessible en ligne en tant que service intégré à la stratégie Live de Microsoft.

En revanche, avec le lancement de la suite de sécurité en tant qu’application locale sur le PC, Microsoft entre de plein pieds sur le marché de la sécurité grand public. Une démarche qui fait grincer des dents du côté de la concurrence qui, au delà de l’arrivée d’un nouvel acteur, craint que Microsoft ne profite de sa situation d’éditeur de système d’exploitation pour imposer sa solution sur le marché comme il l’a fait pour le navigateur Internet Explorer. La situation est cependant différente puisque OneCare n’est pas (pour l’heure en tout cas) lié à l’OS.

Enfin, Microsoft tente de prouver sa bonne foi en matière de concurrence. L’éditeur a notamment publiant la liste des onze éditeurs (dont un certain… Microsoft) qui proposeront une solution de sécurité compatible avec Vista. Une manière de s’inscrire au même rang que ses concurrents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur