Sécurité : Microsoft édite 12 correctifs dont 9 critiques

Cloud

L’éditeur reconnaît cependant la persistance d’une faille liée à un risque
d’attaque par dénie de service.

Microsoft a publié, le 8 août, son bulletin de sécurité du mois d’août. Comme annoncé vendredi (voir édition du 4 août 2006), la mise à jour concerne 12 correctifs (de MS06-040 à MS06-051) dont 9 jugées critiques et 3 importants.

Les 23 vulnérabilités concernées touchent les services et applications Windows serveur, DNS, Internet Explorer, Outlook Express, Microsoft Management Console (MMC), le HTML, Visual Basic, PowerPoint, l’Explorateur Windows, la bibliothèque de l’objet Hyperlink et même le noyau Windows. Une vaste panoplies de brèches qui concernent l’ensemble de la plate-forme Windows (2000, XP, 2003, y compris les différents Service Pack) et qu’il conviendra de combler au plus vite manuellement ou à l’aide des services de mise à jour automatique de l’éditeur.

Malgré ces correctifs, l’éditeur prévient que tous les problèmes de sécurité connus ne sont pas résolus avec ce bulletin. “Il est important de distinguer que, alors que le bulletin MS06-40 comble une vulnérabilité du serveur, il ne résout pas le problème de dénie de service dont j’ai précédemment parlé”, explique le développeur Adrian Stone sur le http://blogs.technet.com/msrc/archive/2006/08/09/445600.aspx de l’équipe du centre de sécurité de Microsoft. “Nous travaillons sur ce problème de DoS et adresserons une mise à jour de sécurité dès qu’elle aura atteint un niveau de qualité appropriée.” Il faut donc s’attendre à une mise à jour d’urgence avant le bulletin de septembre.

L’éditeur McAfee a profité de l’annonce pour rappeler que “onze de ces vulnérabilités corrigées étaient publiquement connues ou exploitées”, souligne Monty Ijzerman, membre de l’équipe du McAfee Avert Labs. “L’une d’entre elles, la vulnérabilité liée au sevice serveur, peut être exploitée à distance sans aucun besoin d’intervention de la victime en faisant ainsi un candidat potentiel à l’introduction de vers.” Une faille bien entendue protégée par les solutions de McAfee qui n’en recommande pas moins d’installer la mise à jour de l’éditeur de Windows.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur