Sécurité : Microsoft fait des efforts de communication

Cloud

L’éditeur proposera désormais des bulletins d’alerte concernant les différentes failles, même non colmatées, de ses logiciels. Un service complémentaire aux publications de correctifs de sécurité.

Microsoft aurait-il été sensible aux arguments des utilisateurs qui lui reprochent son manque de communication sur les vulnérabilités de ses logiciels ? L’éditeur a en tout cas décidé de mettre en place un système d’alerte, baptisé Microsoft Security Advisories, qui permettra à chacun de prendre connaissance des dangers potentiels auxquels il est exposé. Ce système ne se substitue pas aux bulletins mensuels de sécurité mais se place en complément de ceux-ci, afin de ne pas laisser les utilisateurs dans l’ignorance entre deux correctifs.

C’est donc un changement radical de stratégie de communication pour Microsoft, qui ne semble plus vouloir laisser à des sociétés tierces le soin d’annoncer les défaillances de ses produits. L’éditeur pourra ainsi signaler, chaque fois qu’il le jugera nécessaire, les failles récemment découvertes mais non encore corrigées, tout en précisant les éventuelles précautions à prendre pour s’en prémunir. Les utilisateurs seront également avisés des vulnérabilités que Microsoft n’aura pas jugé bon de colmater du fait de leur faible niveau de dangerosité.

Deux alertes et un correctif

Deux bulletins d’alerte ont ainsi inauguré cette nouvelle politique ce 10 mai : le premier concerne les versions 9 Series et 10 du lecteur Windows Media Player, tandis que le second signale un problème lié à une fonction SMTP de Windows Serveur 2003. Parallèlement, un seul et unique correctif mensuel de sécurité a été mis à disposition ce même jour, destiné à colmater une faille présente dans Windows 2000 et jugée “modérée”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur