Sécurité ‘on-demand’ : Google adapte Postini aux messageries d’autres éditeurs

Cloud

Suite à l’acquisition de Postini en juillet, Google élargit son offre de sécurisation des messageries aux applications de Microsoft, Novell et IBM.

Pendant que la planète Web spécule sur une éventuelle riposte de Google à l’OPA de Microsoft sur Yahoo, le groupe dirigé par Eric Schmidt fait évoluer son service de sécurisation des messageries dédié aux entreprises. Il durcit par là même son opposition à Microsoft sur le front des produits.

Rachetés par Google en juillet 2007 (pour 625 millions de dollars) puis intégrés gratuitement à la gamme Google Apps Premier en octobre, les services de sécurité de Postini sont désormais compatibles avec les messageries Microsoft Exchange, Lotus Notes et Novell Groupwise.

Une nouvelle gamme de produits, dénommée “Powered by Postini”, est destinée à la sécurisation, au cryptage et à l’archivage des messageries d’entreprise. Elle comprend un anti-virus, un anti-spam et un anti-malware (Google Message Filtering), ainsi qu’une solution de filtrage des messages sortants (Google Message Security) et une offre d’archivage et de recherche des e-mails (Google Message Discovery).

De 2 à 17,50 euros par an et par utilisateur

Ces nouveaux service hébergés sont proposés sous forme d’abonnements. Le tarif est de deux euros par utilisateur et par an pour l’anti-spam et l’anti-virus. Il monte à 8 euros par utilisateur et par an pour l’anti-spam, l’anti-virus et un module de traitement des messages sortants et de gestion de contenus.

Enfin, pour 17,50 euros par utilisateur et par an, les entreprises obtiennent les options précédentes, auxquelles s’ajoutent un an d’archivage et de conservation des messages. Selon Google, cette dernière option vise à aider les entreprises à se mettre en conformité avec les nouvelles règles nationales concernant la sauvegarde et la protection des données, comme la loi Sarbanes-Oxley aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur