Sécurité sur Vista : McAfee met en doute la parole de Microsoft

Cloud

L’éditeur de solutions de sécurité pense que Microsoft ne tiendra pas ses
engagements concernant l’ouverture du noyau du nouvel OS.

L’éditeur de solutions antivirus McAfee doute que Microsoft tienne ses engagement et accepte de coopérer avec les éditeurs indépendants. L’objectif de cette ouverture étant de leur laisser le temps de développer des solutions compatibles avec les systèmes de protection du système d’exploitation Windows Vista.

“Malgré les promesses, les conférences de presse et les discours de Microsoft, la communauté des éditeurs indépendants de solutions de sécurité, auxquels les utilisateurs font appel pour garantir la protection de leurs systèmes, a relevé certains signes qui indiqueraient que Microsoft pourrait ne pas tenir ses engagements annoncés la semaine dernière,” a déclaré Christopher Thomas, responsable du contentieux chez McAfee, dans un communiqué. “Nous sommes extrêmement déçus par l’inertie dont a fait preuve la firme jusqu’à présent, et regrettons que Microsoft n’ait pas respecté, que ce soit dans les faits ou dans l’esprit, les déclarations creuses prononcées par sa direction la semaine dernière”, poursuit le représentant de l’éditeur de solutions de sécurité.

Ces critiques de McAfee font suite à une conférence téléphonique organisée par Microsoft mardi matin, qui a tourné au fiasco. Des problèmes techniques avaient retardé et même parfois interrompu la liaison avec certains participants. Microsoft avait organisé cette rencontre afin d’expliquer comment il envisageait la collaboration avec les éditeurs de sécurité externe concernant la protection de Windows Vista.
L’échec de la conférence, imputé à des problèmes techniques au niveau du logiciel Live Meeting, avait obligé Microsoft à ajourner la réunion.

Les éditeurs de logiciels antivirus comme McAfee ou Symantec ont fait pression sur Microsoft dans l’espoir de le rendre plus coopératif et ont mené des actions de lobbying auprès de la Commission Européenne et du gouvernement coréen afin d’obliger Microsoft à ouvrir son noyau.

Microsoft s’est engagé la semaine dernière à apporter certaines modifications à sa politique, sans toutefois en préciser la nature, afin d’éviter les actions anti-trust. La firme a refusé pour l’heure de commenter les dernières attaques de McAfee.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 20 octobre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur