Sécurité urbaine : Edicia lève 1,5 million d’euros

Régulations
edicia-newfund

L’éditeur nantais Edicia, spécialiste des les logiciels de sécurité urbaine, va mettre à profit sa dernière levée de fonds (1,5 million d’euros) pour accélérer son virage stratégique vers le modèle de distribution SaaS.

Edicia franchit une nouvelle étape dans le développement de ses solutions logicielles dédiées à la sécurité urbaine.

Deux ans après avoir décliné son offre en multi-canal (Web, smartphones, PDA), l’éditeur nantais aborde la transition vers le SaaS (‘Software as a Service’), ce mode de distribution où les applications ne sont plus achetées et résidentes chez le client, mais louées en tant que services et délivrées par Internet.

Amorcé début 2013, le basculement se concrétisera à l’appui d’un financement de 1,5 million d’euros apporté par Newfund.

Ce fonds de capital-développement doté de 72 millions d’euros soutient notamment la régie publicitaire MobPartner, l’équipementier télécoms BtoB Invoxia, le réseau social animalier Yummypets ou encore l’annuaire en ligne 118000.fr.

Il jette aujourd’hui son dévolu sur Edicia, distingué sur le marché français par son positionnement stratégique en matière de prévention du risque et de protection de l’individu dans l’espace public.

L’éditeur dépasse en l’occurrence la dimension de la prestation de service et du hardware, en prônant une stratégie de convergence des flux pour accélérer le traitement des données, leur restitution et leur exploitation.

Un objectif : permettre aux villes et aux communautés urbaines de partager l’information en temps réel, afin de mettre les moyens et les actions de prévention en adéquation avec les risques identifiés.

Illustration avec l’une des principales briques de l’offre Edicia, qui accompagne la Police dans ses missions de surveillance, de contrôle et de verbalisation.

Une quarantaine d’applications métier sont incluses : gestion de fourrière et stationnement abusif, suivi RH, enregistrement de déclarations réglementaires, consultation de mains courantes et rapports associés…

Associées à des outils de pilotage, les données sont présentées à chaque utilisateur de façon personnalisée, notamment dans le cadre de la verbalisation électronique, qui remplace progressivement, depuis 2009, le PV manuscrit pour les infractions relatives à la sécurité routière.

Même constat pour la suite logicielle Risk, conçue pour la gestion des risques courants et majeurs, naturels ou du fait de l’Homme.

Institutions et grandes entreprises, du secteur public ou privé, ont également accès à un outil de prise de décision pour piloter les différentes phases de gestion du cycle de la sécurité.

Les conditions de notre développement sont désormais réunies : une équipe de spécialistes de haut niveau, des solutions compétitives, des partenariats d’envergure internationale tels que Motorola, Vinci Park ou Paybyphone et surtout, les moyens financiers à la hauteur de nos ambitions“, résume Vincent Loubert, président d’Edicia.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les enseignes du high-tech en France ?

Crédit illustration : Constantine Pankin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur