Seesmic se concentre sur sa communauté “full vidéo”, la monétisation attendra

Mobilité

La jeune pousse de Loïc Le Meur a levé six millions d’euros en faisant appel à des fonds comme Omidyar Network ou Wellington Partners.

Les annonces de levées de fonds pour Seesmic se succèdent à une vitesse grand V. V comme vidéo. Car la start-up, fondée par le Net-entrepreneur Loïc Le Meur qui vit désormais à san Francisco, se présente comme une plate-forme de conversation vidéo.

Son ambition est de devenir le carrefour des communications vidéo interpersonnelles (par webcam ou téléphone mobile multimédia interposé) en lien avec les blogs et les réseaux sociaux. La jeune pousse à la touche française du pays de la Silicon Valley édite pour cela un logiciel client (Twhirl).

Après avoir annoncé une levée de fond de six millions de dollars en février dernier (mais bouclé un an plus tôt) auprès d’un pool de business angels*, Seemic vient de rempiler pour un montant similaire mais le profil des investisseurs est différent.

Loïc Le Meur peut désormais s’appuyer sur Omidyar Network, du nom d’un groupe d’investissement à but philanthropique fondé par Pierre Omidyar, du nom du fondateur d’eBay (qui est né en France d’ailleurs) mais aussi Wellington Partners. L’apparition de ce dernier acteur est moins étonnant car la société de capital-risque européenne a recruté en début d’année Loïc Le Meur en tant que venture partner.

Surfer sur l’e-pub vidéo

Avec cet argent frais, la société compte renforcer sa plate-forme technologie orientée diffusion et partage vidéo et “amorcer son déploiement mondial” même si le service dispose déjà de plusieurs déclinaisons linguistiques.

Dans une contribution sur son blog en date du 20 juin, Loïc Le Meur estime que “la communication liée à la conversation est vraiment quelque chose de nouveau et, pour être honnête, c’est une expérience encore plus étranger que le démarrage du blogging”. Affiner le modèle économique ne semble pas la priorité.

“La monétisation de Seesmic n’interviendra pas avant les douze prochains mois. Nous nous concentrons sur la communauté et la plate-forme.” Mais le Net-entrepreneur espère surfer sur la vague de la publicité en ligne associée à la vidéo. Il prévoit son essor d’ici trois à cinq ans.

Un aéropage d’investisseurs individuels soutient Seesmic
Voici la liste des investisseurs ayant rallié l’initiative Seesmic de Loïc Le Meur : Atomico (groupe d’investissement fondé par Niklas Zennström et Janus Friis, co-fondateurs de Skype et Joost), Michael Arrington (fondateur de TechCrunch), Steve Case (fondateur et ex-PDG d’AOL), Jeff Clavier (SoftTech VC), Ron Conway (business angel qui a repéré très tôt Google), Steve Garfield (expert es blogs vidéo), Dan Gillmor (journaliste, Knight Center for Digital Media Entrepreneurship), Reid Hoffman (fondateur de LinkedIn), Michael Parekh (ex-directeur de Goldman Sachs), Mark Pincus (fondateur de Zynga), Ariel Poler (fondateur d’IPRO et de Topica), Jeff Pulver (fondateur de Pulver.com) et Martin Varsavsky (fondateur de FON).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur