SeFaireAider.com : Denys Chalumeau (SeLoger.com) se frotte aux services à la personne

EntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
sefaireaider.com-levee-de-fonds

Le cofondateur de SeLoger.com lance la plateforme d’intermédiation SeFaireAider.com (300 métiers, 15 univers) et lève 4,3 millions d’euros, notamment auprès de Xavier Niel.

Denys Chalumeau, co-fondateur du site de petites annonces immobilières SeLoger.com (propriété du groupe Springer depuis fin 2010), se lance dans une nouvelle aventure start-up : SeFaireAider.com. Il s’est associé à Pascal Queslin pour concevoir une plateforme Internet dédiée au marché des  services à la personne. Le portail recense plus de 300 métiers dans 15 univers : garde d’enfants, aide aux personnes âgées, jardinage, ménage domestique, promeneurs d’animaux…

SeFaireAider.com, c’est à la fois une plateforme d’échanges commerciaux en temps réel et un lieu d’informations pour les futurs entrepreneurs ou les porteurs de projets”, peut-on lire sur le site Internet. Pour le démarrage des activités, la plateforme Internet, qui multiplie les jonctions avec les réseaux sociaux, recense 600 000 prestataires de services.

Un marché d’entreprise porteur a priori mais la conjoncture ne s’y prête guère selon une récente du cabinet Xerfi-Precepta d’octobre 2013 (relayée sur LeFigaro.fr) : Si leur nombre s’est multiplié, les entreprises de service à la personne ne pèsent encore que 3 % sur un marché estimé à 37,7 milliards d’euros (dont 32 % non déclaré), loin derrière les associations (12 %) et les ménages (53 %). Néanmoins, on considérait en 2012 que le marché des services à la personne est devenu le premier recruteur de France (source : DIRECCTE).

SeFaireAider.com : levée de fonds de 4,3 millions d’euros

Le modèle économique de Sefaireaider.com rôde entre le gratuit pour un accès basique pour les particuliers et le payant pour disposer de fonctions plus poussées (mises en relation, référencement moteur…).

En matière de financement, SeFaireAider.com a réuni un pool de business angels pour lever 4,3 millions d’euros, notamment auprès de Xavier Niel (télécoms), Patrice Pichet (immobilier) et Claude Léoni (communication). Le fonds régional Paca Investissement entre également au capital de la start-up dotée d’un effectif d’une quinzaine de personnes.

Toujours selon Les Echos, la start-up vise 50 000 abonnements d’ici fin 2014 pour un chiffre d’affaires d’environ 5 millions d’euros. Avec un objectif de rentabilité dès l’an prochain. Sachant que la société Internet va rencontrer une multitude de prestataires concurrents mono ou polysectoriels (comme Comme O2, Dwého, ou Shiva pour la prestation d”aide ménagère).

Quiz : Connaissez-vous le crowdfunding ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur