Sega redistribue les cartes de ses alliances

Cloud

Le constructeur de la Dreamcast vient de rompre ses accords avec Microsoft concernant sa console et se tourne vers Motorola pour conquérir un nouveau marché, celui de la téléphonie mobile. Un changement de cap radical alors que les ventes de la Dreamcast n’en finissent pas de s’essouffler.

On peut construire d’excellents produits et être incapable de les vendre. C’est un peu le problème de la firme japonaise Sega, dont la console Dreamcast, si elle fait l’admiration des joueurs, suscite le désespoir des vendeurs de jeux vidéos. Plus d’un an après sa sortie, moins de quatre millions d’exemplaires ont été écoulés et la sortie de la Playstation 2 a encore ralenti ses ventes. Des mauvaises ventes qui ont entraîné de mauvais résultats financiers (près de 400 millions de dollars de perte sur l’exercice fiscal 1999, soit 2,8 milliards de francs) ce qui a conduit le président de Sega, Shoichiro Irimajiri, a démissionner le mois dernier. Autre conséquence de ses piètres chiffres, Sega revoit ses alliances. Ainsi la collaboration avec Microsoft va s’arrêter, même si les Dreamcast continueront d’être pourvues d’un système d’exploitation Microsoft Windows CE.

C’est surtout pour le développement des réseaux que Sega tient à s’éloigner de Microsoft. En effet, la firme japonaise compte lancer son réseau haut débit à l’automne au Japon et aux Etats Unis. Or elle voit d’un très mauvais oeil les projets similaires du géant de Redmond pour sa future X-Box. Comme dit le proverbe, dans le doute abstiens toi, donc Sega préfère faire bande à part et développer son réseau téléphonique de son coté.

A propos de téléphonie, une alliance en chassant une autre, Sega vient d’annoncer le développement conjoint avec Motorola de téléphones mobiles permettant d’accéder à l’Internet. Le japonais fournira la partie logicielle, basée sur ce qui équipe déjà les Dreamcast, alors que l’américain apportera son savoir faire en matière de production de téléphone. Les premiers modèles, prévus pour le printemps 2001 aux Etats Unis, devraient permettre d’accéder au net pour faire du téléchargement de jeux et de vidéos et bien sûr pour aller consulter des pages.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur