Sega se lance dans le jeu vidéo à la demande

Mobilité

La semaine dernière, Sega annonçait qu’il envisageait de cesser la fabrication de la Dreamcast, sa console de jeu. Aujourd’hui, on apprend que la firme japonaise s’est alliée au Britannique Pace Micro Technology. Sega fournira sa plate-forme de jeu au fabricant de décodeurs Internet. Finis les supports physiques, les jeux vidéo Sega seront téléchargeables à la demande.

Dès l’annonce de Sega indiquant qu’il envisageait de cesser la fabrication de la Dreamcast, il se murmurait que le Japonais pourrait se reconvertir dans les set-top boxes (voir édition du 24 janvier 2001). C’est effectivement le cas, comme le confirme l’alliance avec Pace Micro Technology dévoilée hier. La société britannique commercialise des décodeurs nouvelle génération. Ces derniers permettent un accès à la fois aux chaînes de télévision par satellite ou par câble et à Internet. Des set-top boxes de plus en plus fréquemment dotées de disques durs. Une capacité de stockage qui en fait alors des magnétoscopes numériques ou des juke-box, ou encore les deux à la fois. En incluant la plate-forme de jeu du fabricant de la Dreamcast, il sera alors possible de mettre en place des services de “jeu à la demande”.

Sega et Pace misent sur le “tout-en-un”

Plutôt que d’introduire un disque, les jeux seront donc téléchargés et stockés sur le disque dur de l’appareil. Actuellement, la “passerelle” (gateway) de Pace possède une capacité de stockage de 40 Go. Différents modes de facturation peuvent ensuite être envisagés, à la partie ou en location sur une période donnée. Le nom de “passerelle” n’est pas innocent, ce type d’équipement entend en effet jouer un rôle central dans une maison et relier tous les appareils électroniques du foyer. Ainsi, Pace précise bien qu’il devrait être ensuite possible de transférer ses jeux sur un terminal portable. L’idée est de combiner télévision, magnétoscope, chaîne hi-fi, accès Internet et console de jeu. Une stratégie du “tout-en-un” qui fait son chemin. C’est d’ailleurs aussi l’ambition de Sony avec sa Playstation 2.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur